RDC: Filimbi salue le rapport parlementaire sur l’arrestation de ses membres

En janvier 2015, lors des manifestations contre le pouvoir de Joseph Kabila, la police a procédé à des arrestations à Kinshasa.
© AFP/Papy Mulongo

Des réactions en RDC, après la publication d'un rapport parlementaire sur les arrestations de membres de la société civile. Il y a trois mois, des activistes avaient été arrêtés après une rencontre sur la bonne gouvernance, organisée à Kinshasa avec les mouvements burkinabè Balai citoyen et sénégalais Y’en a marre. Aujourd'hui, deux de ces militants sont toujours en prison et le rapport estime que contrairement à ce qui leur est reproché, aucun indice ne permet de prouver le caractère terroriste de cette rencontre. Les organisateurs de l'événement, aujourd'hui réfugiés à l'étranger, se réjouissent de ces conclusions.

Les recommandations rejoignent ce que nous ne cessons de dire depuis trois mois.

Floribert Anzuluni
12-06-2015 - Par Bineta Diagne

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.