Sénégal: échauffourées entre la police et des marchands ambulants

Manifestation à Dakar des marchands ambulants, le 5 février 2014.
© RFI/carine Frenk

Au Sénégal, de nouveaux heurts ont eu lieu à Dakar lundi matin entre la police et des marchands ambulants. Ces nouvelles violences font suite à une opération des autorités pour désencombrer une gare de la ville, samedi, au cours de laquelle plusieurs commerces avaient été détruits par le feu.

A la gare de Petersen, près du centre-ville de Dakar, des dizaines de jeunes étaient assis, lundi après-midi, devant les restes calcinés de boutiques de fortune. Les échauffourées avec la police avaient repris dans la matinée suite à l'opération de déguerpissement menée samedi.

Le président de l'Association des jeunes marchands ambulants débrouillards, Saër Tambenou, accuse les autorités. « Depuis samedi jusqu'à maintenant, vous avez vu comment ils ont calciné, brûlé tous les magasins et les tables. Il s'agit du maire de la ville de Dakar-Plateau, Alioune Ndoye. Il s'est embarqué d'un coup vers les marchands ambulants sans les avertir, rien. Les policiers sont là depuis 78 heures, les gens ne peuvent pas travailler et vraiment tout cela, nous le déplorons », a déclaré, à RFI, Saër Tambenou.

Le maire de la commune d'arrondissement de Dakar-Plateau, Alioune Ndoye, conteste cette version des faits. Selon lui, le sinistre a été causé par les marchands eux-mêmes. « Dans leur réaction, ces jeunes ont caillassé les gens et ensuite ont allumé le feu. Et malheureusement, le retard de prise en charge de ce feu a amené les dégâts que nous connaissons », a expliqué, de son côté, le maire de la commune d'arrondissement de Dakar-Plateau.

Depuis plusieurs années, les opérations de désencombrement de la voie publique entraînent des protestations de la part des commerçants de rue qui n'acceptent pas toujours les sites de recasement imposés par les autorités.