Republier
Nigeria

Nigeria: du gin frelaté au méthanol fait 70 morts

Le gin artisanal baptisé Ogogoro a coûté la vie à plusieurs dizaines de personnes dans le sud-est du pays, en raison de la présence de méthanol dans sa fabrication.
© CC-by , Jean-Louis Zimmermann (flickr)

Au Nigeria, l’alcool artisanal peut être mortel. Environ 70 personnes sont décédées dans le sud du pays, ces trois dernières semaines, après avoir consommé du gin de fabrication artisanale qui contenait une grande quantité de méthanol, une substance très toxique.

Il aura fallu plusieurs morts suspects, depuis le début du mois, et ce dans cinq localités de l’Etat de Rivers au sud-est du Nigeria pour que le coupable soit enfin démasqué. Son nom : Ogogoro, l’appellation locale d’un gin artisanal.

La boisson, populaire et très peu coûteuse au Nigeria, est fabriquée à partir de la sève de palmiers du genre raphia et contient en général entre 30 et 60 degrés d'alcool. Sauf que sa composition est parfois très fantaisiste.

Les analyses menées par le centre de contrôle des maladies de l'Etat de Rivers, sur plusieurs échantillons, ont en effet mis en évidence de fortes doses de méthanol, un solvant industriel extrêmement toxique, souvent utilisé comme antigel ou carburant.

Suite à ces décès, les autorités ont décidé d'interdire la fabrication, la distribution et la vente au détail d'Ogogoro dans tout l'Etat. Mais d’après plusieurs témoignages, la mesure est peu suivie. En avril dernier déjà, une vingtaine de personnes étaient mortes brutalement après avoir consommé du gin artisanal dans l’Etat d’Ondo, dans le sud. Un gin qui contenait également du méthanol.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.