Engrais frelatés au Mali: les députés interpellent le gouvernement

Culture du coton au Mali.
© Getty Images

Le scandale des engrais frelatés, c'est-à-dire de mauvaise qualité, se poursuit au Mali. Le problème s'est transporté, ce jeudi 18 juin 2015, à l'Assemblée nationale où les députés ont interpellé le ministre du Développement rural.

Après une batterie de questions précises d’un élu, le ministre malien du Développement rural s’est exprimé devant les députés. Il a contesté un rapport d’analyse en révélant que c’est un fournisseur d’engrais mécontent qui a fait des déballages non fondés.

Mais finalement, le ministre Bocari Téréta a reconnu que, selon des analyses qu’il a demandées lui-même, il existe bel et bien des engrais hors norme sur le terrain au Mali : « L’autre prélèvement pour le premier tour n’a porté que sur moins de 10 000 tonnes. Et sur ces 10 000, ce sont finalement 4 000 tonnes d’engrais qui ont été vraiment épinglées, jugées comme qualité non conforme à la norme ».

Après cette annonce, le député Bakary Koné de la majorité est revenu à la charge. Dans son intervention, il a parlé de magouille, de perte de 27 milliards de francs CFA pour les paysans à cause de cette affaire d’engrais périmés, frelatés, et il a mis directement le ministre en cause : « Je dirais que tous ceux qui importent ces engrais de mauvaise qualité, vous êtes complices de ces gens ». La réplique du ministre malien du Développement rural ne s’est pas fait attendre : « Je me porte en faux par rapport à tout ce que vous avez dit ».

Pour le moment, une chose est sûre, la lumière n’a pas encore totalement été faite sur le scandale des engrais hors norme qui sont déjà sur le terrain.