Toujours des doutes sur la mort présumée de Mokhtar Belmokhtar

Mokhtar Belmokhtar, dans une vidéo diffusée le 21 janvier 2013.
© Sahara Media via Reuters

Mokhtar Belmokhtar l'un des principaux chefs jihadistes au Sahel. A-t-il été tué dimanche dernier dans un raid américain en Libye ? C’est très probable, estimait encore ce jeudi le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian. Mais depuis une semaine, pas moins de trois organisations jihadistes ont démenti sa mort.

Ce jeudi, deux organisations terroristes ont affirmé que Mokhtar Belmokhtar était toujours en vie. D'abord son propre groupe, al-Mourabitoune, mais aussi (plus étonnant) al-Qaïda au Maghreb islamique.

Belmokhtar a pourtant coupé les ponts avec Aqmi fin 2012 en se plaçant directement sous l'autorité d’al-Qaïda central. Une loyauté encore renouvelée en mai dernier, s'opposant ainsi à l'allégeance faite à l'organisation Etat islamique par un autre responsable de son groupe.

Deux démentis, donc, en contradiction avec les déclarations françaises. Jeudi, Jean-Yves Le Drian estimait très probable la mort du chef jihadiste. Des propos dans la même ligne que ceux du président français, François Hollande, lundi à Alger.

Pas de confirmation américaine

L'annonce de la mort de Mokhtar Belmokhtar dans un raid américain avait été faite dimanche par le gouvernement libyen de Tobrouk. Une attaque qui avait ciblé une ferme à Ajdabiya dans l'est libyen, où selon le gouvernement, Mokhtar Belmokhtar tenait une réunion avec d'autres groupes extrémistes, dont Ansar al-Charia.

Washington avait ensuite confirmé que le terroriste avait bien été ciblé par une frappe, mais soulignait que des vérifications étaient en cours pour en mesurer l'impact.

L'information était donc à prendre avec la plus grande prudence, d'autant que la zone d'Ajdabiya n'est pas contrôlée par le gouvernement de Tobrouk, rendant difficile toute vérification sur le terrain. Dès mardi, Ansar al-Charia avait reconnu la mort de sept combattants dans la frappe, mais avait démenti que Mokhtar Belmokhtar fasse partie des tués.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.