Guinée: la surprenante alliance entre Dalein Diallo et Dadis Camara

Cellou Dalein Diallo de l'UFDG, au travail dans son bureau.
© Olivier Rogez/RFI

Après s'être rendu à Ouagadougou le 19 juin dernier, le leader de l'UFDG, Celou Dalein Diallo, annonce avoir noué une alliance politique avec Moussa Dadis Camara, leader des FPDD (Forces patriotiques pour la démocratie et le développement) dans l'optique de la présidentielle d'octobre 2015. Une alliance surprenante dans la mesure où en 2009 les soldats de la junte dirigée par Dadis Camara avaient réprimé dans le sang une manifestation de l'opposition, ciblant notamment les militants de l'UFDG.

A ceux qui pensait qu'un massacre séparait Cellou Dalein Diallo et Moussa Dadis Camara, les deux hommes viennent de prouver qu'en politique rien n'est insurmontable. Cellou Dalein Diallo n'ignore pas que Moussa Dadis Camara n'a jamais été inculpé ni inquiété pour les événements du 28 septembre 2009 et il estime aujourd'hui que ce n'est pas à lui d'accuser l'ex-chef de la junte.

Il laisse ce soin à la justice : « Il y a près de 150 personnes qui ont perdu la vie, d’autres sont disparues. Je souhaite vraiment que les auteurs et les commanditaires de ces crimes soient arrêtés. Mais je ne peux pas moi à l’heure qu’il est désigner un tel comme coupable. Je souhaite que la justice fasse son travail en toute objectivité et en toute indépendance », se justifie-t-il.

Un raisonnement qui lui permet de conclure une alliance politique avec le nouveau parti de Moussa Dadis Camara, les FPDD. A la question de savoir si ses militants comprendront cette alliance, le leader de l'UFDG est affirmatif. Pour lui, ses électeurs comprennent que pour remporter la prochaine présidentielle l'UFDG a besoin d'alliés de quelque bord qu'ils soient. Or Moussa Dadis Camara qui a créé un parti, a annoncé son retour en Guinée et compte se présenter à la présidentielle d'octobre, et il bénéficie d'une certaine popularité en Guinée forestière, sa région d'origine qui représente un enjeu de taille dans la bataille pour la présidentielle. Et Cellou Dalein Diallo compte bien en profiter en cas de second tour.

Et la morale dans tout ça ? Pour une fois c'est au RPG, le parti d'Alpha Condé de donner une leçon à l'opposition. Le député Amadou Damaro Camara s'est confié au site Guinéenews. Pour lui Cellou Dalein Diallo a vendu son âme. Et le député de citer Malraux : « On ne fait pas de la politique avec la morale, mais on n’en fait pas davantage sans elle. »