A Dakar, le Cepiad lutte contre les addictions aux drogues

Saisie de cocaïne à Nianing, au Sénégal en 2007.
© (Photo : Christophe Champin / RFI)

Dans la capitale sénégalaise, le Centre de prise en charge intégrée des addictions de Dakar (Cepiad) est le premier lieu spécialisé dans le traitement des personnes victimes d'addiction aux drogues en Afrique de l'Ouest. Le représentant régional de l'Agence des Nations unies contre la drogue et le crime l'a visité jeudi 25 juin, en prélude à la journée mondiale de lutte contre l'abus et le trafic de drogues.

Dans la cour extérieure du centre, une vingtaine d'hommes discutent et fument tranquillement. Sept mois après son inauguration, le Cepiad a reçu plus de 250 patients. Les trois quarts sont héroïnomanes. Comme André Correa, animateur culturel de formation, les toxicomanes ont trouvé ici un lieu adapté : « C'est essentiel chez le sujet en toxicomanie d'avoir des gens patients, des gens qui vous écoutent et qui ne font pas de différence, alors, on ne sent pas de stigmatisation, ça passe, ça passe bien vraiment. »

Ici les patients viennent de tous les milieux sociaux, on croise des chômeurs comme des pompiers ou des ingénieurs. A l'intérieur du centre une petite pharmacie leur fournit gratuitement de la méthadone un substitut à l'héroïne. Connue pour être une zone de transit de la drogue, l'Afrique de l'Ouest est désormais ciblée comme marché, explique Pierre Lapaque représentant régional de l'Agence des Nations unies contre la drogue et le crime.
« Les groupes criminels cherchent des marchés émergents, dit-il. Et quels sont les marchés émergents ? Quelle est la région dans le monde où le continent dans le monde qui a un milliard d'habitants, qui en aura deux milliards dans 25 ou 30 ans et qui a 50% de la population qui a moins de 25 ans (c'est généralement les gens de moins de 25 ans qui utilisent les drogues) ? Eh bien c'est l'Afrique. »

Une enquête menée en 2011 par le Cepiad avait recensé plus de 1 300 usagés de drogues injectables comme la cocaïne, le crack ou l'héroïne dans la région de Dakar.