«L'Afrique sur les pas de Colette Berthoud», hommage à une grande voix de RFI

Colette Berthoud, à Kidal au nord Mali, en 2000
© Famille Berthoud

Pendant tout l'été, L'Afrique sur les pas de Colette Berthoud rappellera les moments forts des émissions que la journaliste a diffusées sur l'antenne de RFI pendant près de 30 ans. Spécialisée dans la santé et le développement, elle était réputée pour son humanisme et sa passion de l’Afrique. Pour mieux comprendre les maux qui affectent particulièrement ce continent et soucieuse d'être au plus près de ses auditeurs, Colette Berthoud est souvent partie à leur rencontre.

Avril 1973, une grande et belle jeune femme franchit le seuil mythique de la Maison de la Radio. Venue pour un entretien, elle frappe timidement à la porte d'Afrique Inter. Après un essai de reportage sur la malaria, réalisé d'une voix mal assurée mais prometteuse, celle qui menait jusqu'alors une  vie banale de femme au foyer, se voit confier une rubrique médicale.

Sur cette antenne, qui deviendra deux ans plus tard Radio France Internationale, Colette fait son premier reportage au Cameroun. Avec émotion, elle vous découvre, vous « l’Auditeur », « tête inclinée sur le récepteur appliqué contre votre oreille, avec une patience infinie ; vous captiez à toute heure du jour et de la nuit, religieusement, entre le pouce et l’index, nos ondes courtes françaises, souvent parasitées, chuintantes. »

De L'important c'est la santé à Priorité santé, c'est une véritable épopée radiophonique qui durera une trentaine d'années et fera de Colette Berthoud un grand reporter particulièrement renommé en Afrique. Tout au long de sa carrière, elle s'attachera à comprendre les problèmes de santé et à transmettre à des millions d'auditeurs les informations et enseignements qu'elle avait recueillis. Avec le souci de la vérité, et sans jamais se départir d'une déontologie qu'elle s'était fixée : « Ne jamais céder aux pressions, qu'elles soient politiques ou commerciales ».

Depuis la régie du studio 149 de la Maison de la Radio, son fils Christophe Berthoud avait filmé l'enregistrement d'une émission Priorité santé en 2003. Colette Berthoud recevait le professeur René Frydman.

 
Colette et ses auditeurs, un amour de longue date

« Mais oui ! J'étais bien la Collecte Berto, la Clotte Bertou, la Collègue Bertou de Propriété santé, la colonel Berto de l'émission Prière et santé, la Colline Berthe, la Colte Berou, la Kollete Berdou... »

Colette Berthoud , Bamako, 1995 © VBarral

Colette s'amusait de son nom écorché sur les enveloppes qu'elle recevait et parfois les lisait à haute voix pour s'assurer que c'était bien d'elle qu'il s'agissait. Tout au long de sa carrière, et même au-delà, elle n'a jamais cessé de recevoir des courriers d'auditeurs lui témoignant leur estime et leur affection. Bien souvent, ils lui demandaient un conseil, voire une véritable consultation, beaucoup la considérant comme un médecin.

A l'annonce de son décès, le 25 décembre dernier, de nombreux messages sur les réseaux sociaux, prouvaient encore l'attachement indéfectible de ses auditeurs alors que la journaliste avait quitté l'antenne depuis plus de 10 ans.

Informer pour sauver des vies

Passionnée par l'Afrique, son désir de parcourir ce continent et de dialoguer avec ses auditeurs l'a incitée à favoriser le journalisme de terrain, toujours en quête de l'information la plus juste et la plus utile.

« Elle était connue et appréciée de tous, surtout du monde médical »

Serge Daniel correspondant à Bamako
01-07-2015

Pour les personnels de santé en Afrique, Colette Berthoud était une référence et par son approche humaniste, une aide précieuse pour relayer auprès des populations une information parfois indispensable à leur survie.

Lorsque Colette a découvert l'ampleur des ravages du sida en Afrique, elle a beaucoup œuvré à sensibiliser les auditeurs africains aux dangers du virus. Des premières alertes aux années les plus terribles de l’épidémie, elle n'a eu de cesse de démontrer, à travers ses reportages, combien le continent africain était touché. Selon Marc Gentilini, professeur émérite des maladies infectieuses et tropicales à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, « Quand le sida est apparu en 1981, il y a eu beaucoup d’hésitations à reconnaître que c’était le continent africain qui était le plus meurtri. Et quand j’ai tenté de convaincre les autorités françaises que c’était l’Afrique qui était la plus marquée, Colette Berthoud m’a beaucoup aidé à faire passer ce message. »

Son livre, un ultime témoignage à l'attention des auditeurs

Quelques images de la dernière émission de Colette, en direct de Tombouctou, le 18 août 2003.
© Christophe Berthoud
Cliquez sur le bouton « sous-titres » pour voir les sous-titres

La dernière émission de Colette Berthoud à Tombouctou, au Mali, pays qu’elle affectionnait particulièrement, était un message d'adieu à ses auditeurs. Mais elle ne les a pas vraiment quittés et leur a adressé un ultime témoignage dans un livre publié en 2005. Un an plus tard, Lettre à un auditeur : l'Afrique à petits pas était couronné par le prix Grand Public du Comité d'histoire de la radiodiffusion.

J'ai rêvé de l'Afrique depuis l'enfance

Afrique midi, novembre 2005
01-07-2015

Laurent Sadoux recevait Colette Berthoud dans l'émission Afrique Midi sur l'antenne de RFI, peu après la sortie de son livre.

Colette Berthoud s'en est allée, mais sa voix ne s'éteindra pas. Tout au long de l’été sur l'antenne de RFI, vous pourrez (re)écouter des extraits de ses reportages dans l'émission : L'Afrique sur les pas de Colette Berthoud. Sur internet, les pages qui lui sont consacrées vous permettront de consulter les archives dans leur intégralité.

 > A (ré)écouter et à (re)voir :
L'émission L'Afrique sur les pas de Colette Berthoud, diffusée chaque semaine du 4 juillet au 28 août 2015 :
Le samedi à 12h10 TU vers l'Afrique et 18h40 TU vers l'Afrique lusophone.
Le samedi à 16h40 TU vers le monde et Paris

La dernière émission Priorité santé présentée par Colette Berthoud : « La télémédecine », le 18 août 2003.

Priorité santé - 18 août 2003 - la télémédecine
03-07-2015

L'émission archivée Signes particuliers de Pierre-Edouard Deldique diffusée en décembre 2005.

Signes particuliers, Colette Berthoud 1ere partie - 11/12/2005
02-07-2015

Signes particuliers, Colette Berthoud 2e partie - 18/12/2005
02-07-2015

> A lire: Lettre à un auditeur : l'Afrique à petits pas, paru aux éditions l'Harmattan.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.