Republier
Algérie

Algérie: nouvelles violences communautaires dans la région de Ghardaïa

Des violences communautaires secouent régulièrement Ghardaïa et sa région depuis plus de deux ans.
© AFP PHOTO / FAROUK BATICHE

Des violences communautaires ont fait 22 morts et des dizaines de blessées, dans le sud de l'Algérie en deux jours. Des affrontements qui opposent Mozabites et Arabes depuis le début du mois dans la région de Ghardaïa. Une nouvelle flambée de violences dans cette zone, théâtre de heurts récurrents entre ces deux communautés depuis plus de deux ans.

Barricades de pneus, locaux commerciaux, maisons et véhicules incendiés, la ville de Guerrara porte encore ce jeudi matin les stigmates des affrontements. Ces deux derniers jours, les violences se sont concentrés danscette ville à 120 km au nord-est de Ghardaïa où dix neuf personnes sont mortes, selon l'agence APS. Pour le moment, la cause précise de ces violences n'a pas été identifiée mais de nombreux différends, en particulier d'ordre fonciers opposent Arabes et Mozabites.

Ce regain de violence depuis le début du mois a entrainé le déploiement de forces anti-émeutes. Des forces débordées par les affrontements selon le correspondant du quotidien El Watan sur place. Il décrit des attaques à la chevrotine, au cocktail molotov et des jets de pierres.

Le ministre de l'Intérieur s'est déplacé mercredi matin à Ghardaïa. Il s'est entretenu séparément avec des représentants des deux communautés. Fait inédit depuis le début de la crise, le président Abdelaziz Bouteflika a convoqué une réunion d'urgence mercredi après-midi.

Le premier ministre, Abdelmalek Sellal, doit se rendre sur place dans la journée. Mais réussira-t-il à apaiser la situation ? A chaque poussée de violences, des renforts de policiers et gendarmes sont envoyés dans la région. Des renforts qui n'ont jamais suffi à rétablir l'ordre de manière durable.

Le bilan de 22 morts est le plus lourd enregistré dans cette région de la vallée du M'zab. Au total une dizaine de personnes ont été tuées depuis le début des affrontements en décembre 2013.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.