Changement de direction à la tête d'Air Madagascar

Un avion d'Air Madagascar à l'aéroport de Tuléar.
© Wikimedia

Après la démission du conseil d'administration et celle du directeur général, l'Etat malgache, actionnaire majoritaire, et ses associés, ont désigné les six nouveaux membres du conseil d'administration d'Air Madagascar. Une gestion collégiale est mise en place en attendant le recrutement d'un nouveau directeur général dans les deux mois. Quant au nouveau président du conseil d'administration, un proche du président de la République, il va devoir résoudre la crise à Air Madagascar dont le personnel est en grève depuis plus de trois semaines.

Tout de suite après leur nomination, les six nouveaux administrateurs d'Air Madagascar ont élu Léon Rajaobelina président du conseil d'administration de la compagnie. Ancien gouverneur de la Banque centrale malgache, puis ambassadeur aux États-Unis et ministre des Finances sous Didier Ratsiraka, Léon Rajaobelina est également vice-président de l'ONG Conservation international et depuis un an conseiller économique du président de la République.

C'est donc un proche du chef de l'Etat à la solide expérience qui prend les rênes de la compagnie aérienne nationale. Il a la difficile tâche de résoudre le conflit avec les employés, en grève depuis presque un mois, et qui paralyse l'économie du pays. Il devra également s'atteler au redressement de la compagnie qui subsiste seulement grâce à des subventions depuis des années et qui est devenue un symbole de l'échec des politiques successives.

Le départ de son prédécesseur Henry Rabary-Njaka, également évincé du poste de directeur de cabinet de la présidence, et celui de Haja Raelison, directeur général d'Air Madagascar, étaient deux des revendications des grévistes. Léon Rajaobelina doit s'adresser ce jeudi aux employés de la compagnie. Il promet transparence et apaisement. En attendant, la grève continue.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.