Gabon: un livre répond aux accusations de Pierre Péan sur Ali Bongo

Ali Bongo photographié en mars 2014.
© PHOTO/POOL/BART MAAT

Un universitaire gabonais, par ailleurs conseiller spécial du président Ali Bongo Ondimba, vient de publier un livre intitulé Un silure dans la nasse : approximations, manipulations et posture coloniale dans les Nouvelles affaires africaines de Pierre Péan. Ce livre, paru en France aux éditions du Silence, est une réponse au livre du journaliste écrivain français Pierre Péan, Les Nouvelles affaires africaines.

Patrick Mouguiama Daouda ouvre son livre de 200 pages par un portrait amer de Pierre Péan : « C’est un silure. Il n’appartient ni à la catégorie des journalistes, ni à la catégorie des scientifiques, ni à la catégorie des écrivains. C’est pour se faufiler entre les eaux, mais nous l’avons attrapé avec une bonne ligne de fond. »

L'universitaire gabonais s'attaque ensuite au dossier des origines d'Ali Bongo. Pierre Péan, dans Nouvelles affaires africaines affirme que l'actuel président gabonais n'est pas le fils biologique d'Omar Bongo, et serait plutôt originaire du Biafra au Nigeria. L'écrivain gabonais consacre neuf pages de son livre pour démentir ces affirmations.

« Quelle est la seule preuve que Pierre Péan apporte pour dire qu'Ali Bongo n’est pas Gabonais ? Il cite une certaine Thérèse qui dit avoir travaillé à l’hôpital de Brazzaville. Il cite Ibrahim Babangida [à la tête de la junte qui dirigea le Nigeria de 1985 à 1993] qui est mort. Il cite Sani Abacha [à la tête du Nigeria de 1993 à 1998] qui est mort ! Vous pensez que c’est de la science ça ? »

Patrick Mouguiama Daouda utilise le même style pour démontrer qu'Ali Bongo n'a pas volé sa victoire lors de l'élection présidentielle de 2009. Pierre Péan soutient plutôt qu'Ali Bongo était arrivé deuxième ou troisième lors de ce scrutin. Le conseiller spécial d'Ali Bongo réfute point par point les affirmations de Français. Il dit s'appuyer sur une démarche purement scientifique et non politicienne.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.