L’Ethiopie élue meilleure destination touristique du monde

La ville d'Aksoum, en Ethiopie, témoigne de la richesse historique du pays
© Creative commons/Jialiang Gao

C'est le résultat d'un classement effectué par le Conseil européen sur le tourisme et le commerce, une organisation de l'Union européenne à but non lucratif. Ce choix a été favorisé par « l'excellente conservation de l'état des monuments de ce pays. »

Avec 681 000 visiteurs en 2013 contre 468 000 en 2010, le tourisme a connu une importante progression ces dernières années en Ethiopie. Mais le pays est loin d être la première destination touristique en Afrique, comparée aux 10 millions de visiteurs en Afrique du Sud et aux 9 millions 500 000 qui se sont rendus au Maroc en 2013.

Le choix de « meilleure destination touristique », cette année, n’est pourtant pas le fait du hasard pour l’Ethiopie. Le Conseil européen sur le tourisme et le commerce a voulu braquer les projecteurs sur la richesse et l’excellente conservation des monuments historiques du pays.

3e pièce du moteur de la croissance éthiopienne

En la matière, l'offre est particulièrement riche et diversifiée : Addis Abeba, « Nouvelle fleur » en Amharique, et ses anciens palais ; Lalibela, la cité monastique classée au patrimoine mondial de l'humanité, célèbre pour ses 11 églises taillées dans la roche au XIIe siècle ; Bahar Dar ; le lac Tana et ses 37 îles, les ruines de la ville d’Aksoum, qui représentent l’Ethiopie antique. Il y a aussi la ville historique fortifiée de Harar Jugol et ses 82 mosquées, dont trois datent du Xe siècle (les murs qui entourent cette ville sacrée ont été construits entre le XIIIe et le XVIe siècle)

Pour le gouvernement éthiopien, après l'agriculture et l'industrie, le tourisme est la 3e principale pièce du moteur de la croissance économique du pays. Pour 2015-2016, cette la croissance est estimée entre 8,6% et 10,5%.

→ À (RE)LIRE : L’Ethiopie, un pays pauvre en phase de décollage

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.