Mali: alerte sécuritaire après l’arrestation d’un proche d’Iyad Ag Ghali

Iyad ag Ghali, leader d'Ansar Dine, le 7 août 2012 à Kidal, lors d'une rencontre avec le ministre burkinabè des Affaires étrangères.
© AFP PHOTO / ROMARIC OLLO HIEN

Les appels à la prudence se multiplient au Mali. Les ambassades occidentales prennent très au sérieux les menaces du groupe jihadiste Ansar Dine et elles multiplient les avertissements et les recommandations envers leurs ressortissants. Coïncidence, ces appels sont devenus particulièrement insistants depuis l'arrestation, il y a deux jours, d'un homme présenté comme un émissaire du chef du groupe terroriste, Iyad Ag Ghali.

L’homme arrêté par les services de sécurité du Mali se dirigeait vers Bamako, mais il n’avait pas encore mis le pied dans la capitale. Il est originaire du nord du Mali, mais il a la peau noire. Il est accusé d’être un envoyé dans la capitale malienne d’Iyad Ag Ghali, chef du groupe islamiste Ansar Dine. Sur lui, des documents qui font référence au jihad ont été retrouvés.

D’après nos informations, il détenait notamment des vidéos de propagande dans lesquelles Iyad Ag Ghali appelle ses partisans du Nord et du Sud à la mobilisation. La date d’enregistrement indiquée sur l’un des documents est le 1er juillet 2015.

Il est clair que Iyad Ag Ghali est derrière les dernières attaques survenues au Sud où il tente de créer des troubles, a indiqué à RFI une source proche de l’enquête. La même source explique que des liens se tissent entre islamistes du nord, du centre et du sud du Mali.

Les autorités maliennes affirment, pour leur part, que la situation est sous contrôle, mais qu’il faut être vigilant. « Etre vigilant », c’est également le conseil que plusieurs missions diplomatiques donnent à leurs ressortissants. Des alertes sécuritaires ont été lancées ces dernières heures.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.