La Mauritanie signe un nouvel accord de pêche avec l’Union européenne

Un marché au poissons en Mauritanie.
© Getty Images/Jean-Bernard Carillet

L’Union européenne et la Mauritanie ont conclu, ce vendredi 10 juillet, à Nouakchott, un nouveau protocole sur la pêche. Cet accord, qui couvrira désormais quatre années au lieu de deux précédemment, n’a pas été facile à négocier d'autant plus que depuis décembre aucun bateau européen n'avait le droit de pêcher au large de la Mauritanie.

Le nouveau protocole autorise les pêcheurs européens à opérer dans les eaux mauritaniennes pour un peu plus de 280 000 tonnes par an contre 300 000 tonnes auparavant. Ces tonnages concernent les crevettes, le thon, les petits pélagiques ainsi que les poissons blancs comme le cabillaud et le colin, mais en dépit de leurs demandes insistantes, il reste interdit aux Européens de pêcher le poulpe. Une faveur que la Mauritanie accorde aux Chinois.

Ces accords rapportent au pays des revenus importants. Celui qui vient d’être signé porte sur près de 60 millions d’euros que Bruxelles versera à Nouakchott, dont plus de 4 millions seront consacrés au soutien des communautés de pêcheurs mauritaniens. Les bateaux européens de pêche devront également payer leurs captures.

Cela fait 28 ans que les navires européens accèdent aux zones de pêche mauritaniennes en vertu de plusieurs accords successifs. Le protocole qui vient d’être renouvelé avait expiré en décembre dernier. Depuis, aucun bateau européen n’avait le droit de pêcher au large des côtes mauritaniennes. Dans le même temps, le pays enregistrait un manque à gagner sur les versements de l’Union européenne.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.