Le logo officiel du Prix Théâtre RFI qui sera décerné pour la deuxième fois le dimanche 27 septembre 2015 aux Francophonies en Limousin.
© DR

Pour cette seconde édition du « Prix Théâtre RFI », le comité de sélection a reçu 216 candidatures en provenance de 24 pays d’Afrique, de l’océan Indien, des Caraïbes, du Proche et Moyen-Orient. Douze textes inédits ont été présélectionnés pour leurs qualités littéraires, dramaturgiques et pour leur originalité. Ces textes seront soumis au vote final du jury composé d’artistes et de professionnels, présidé cette année, par le dramaturge et romancier ivoirien Koffi Kwahulé. Le « Prix Théâtre RFI » 2015 sera remis le 27 septembre à Limoges dans le cadre du Festival Les Francophonies en Limousin.

Le « Prix Théâtre RFI » a pour objectif de promouvoir la richesse des écritures dramatiques contemporaines francophones du Sud et de favoriser le développement de carrière de jeunes auteurs, écrivant en français.

La sélection 2015 :

- « La Nuit porte caleçon » d’Hakim Bah (Guinée)
- « Douze » de Claude Biao (Bénin)
- « À la guerre comme à la Gameboy » d’Édouard Elvis Bvouma (Cameroun)
- « 13278 km et une comète » de Valérie Cachard (Liban)
- « Errance mon gain » de France Medeley Guillou (Haïti)
- « La barrière » de David Minor Ilunga Kasongo (RDC)
- « Passe pas l’homme » de Faustin Raysac Keoua Leturmy (Burkina Faso)
- « Sita » de Constantin Kouam Tawa (Cameroun)
- « Tais toi creuse » d’Hala Moughanie (Liban)
- « De la mémoire des errants » de Denis Sufotagne dit Sufo Sufo (Cameroun)
- « Musika » d’Aristide Tarnagda (Burkina Faso)
- « C’est la vie qui m’a pissé dessus » de Pelphide Tokpo (Bénin)

 

Jury 2015 :
Président : Koffi Kwahule (écrivain).
Avec : Pierre Banos (directeur des Editions Théâtrales), Nâzim Boudjenah (acteur, pensionnaire de La Comédie Française), Denise Chalem (auteure, administratrice théâtre de la SACD), Carole Karemera (comédienne, directrice de ISHYO Arts Centre à Kigali), Séverine Kodjo Grandvaux (rédactrice en chef adjointe des pages Culture et Médias de Jeune Afrique), Muriel Maalouf (journaliste à RFI), Stanislas Nordey (comédien, metteur en scène, directeur du TNS, Théâtre National de Strasbourg), François Rancillac (directeur du Théâtre de l’Aquarium), Guy Régis Junior (auteur, metteur en scène, directeur du festival des 4 chemins à Port au Prince), Marie-Agnès Sevestre (directrice du Festival des Francophonies en Limousin), Giusi Tinella (Chargée de mission Théâtre et Projets transversaux à l’Institut français).

A propos du « Prix Théâtre RFI » :
Le « Prix Théâtre RFI » a pour objectif de promouvoir la richesse des écritures dramatiques contemporaines francophones du Sud et de favoriser le développement de carrière de jeunes auteurs, écrivant en français. RFI et ses partenaires offrent au lauréat un soutien professionnel et une exposition médiatique à travers une dotation financière attribuée par la SACD; l'organisation d'une résidence en France, en 2015, à la Maison des Auteurs de Limoges et au Théâtre de l’Aquarium, financée par l'Institut français et accompagnée par l’association Beaumarchais-SACD; une promotion du texte et une mise en ondes sur les antennes de RFI.

En partenariat avec :
le Festival des Francophonies en Limousin, l’Institut français, la SACD, l’association Beaumarchais-SACD, le théâtre de l’Aquarium.

Ce prix poursuit l’engagement de RFI dans la création théâtrale après le succès des cycles de lectures en public organisés au Festival d’Avignon et diffusés sur les antennes Ca va, ça va l’Afrique ! (2013) et Ca va, ca va le monde ! (2014 et 2015).
En 2014, le « Prix Théâtre RFI » a récompensé Chemin de fer, le texte de Julien Mabiala Bissila, jeune auteur congolais de 38 ans.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.