Kenya: le cerveau de l'attaque de Garissa visé par un drone

Le leader shebab Mohamed Kuno, ou Mohamed Mohamud, désigné comme le cerveau de l'attaque du jeudi 2 avril 2015, à l'université de Garissa.
© REUTERS/Feisal Omar/Files

Le Kenya a annoncé qu'une trentaine de combattants shebabs ont été tués dans une frappe de drone américain en Somalie. La présence du cerveau de l'attaque meurtrière de l'université de Garissa, en avril dernier, un temps évoquée, a finalement été démentie par Nairobi.

Il était 2 heures du matin dans la nuit de mercredi à jeudi, sur la route entre les villes de Bardhere et Buur Haje, dans le sud-ouest de la Somalie, non loin du port stratégique de Kismayo. Deux explosions retentissent dans la campagne, réveillant en sursaut les habitants de ce recoin semi-désertique.

Selon leur témoignage, un convoi de véhicules de cadres du mouvement armé Shebab a été détruit. Pulvérisé, selon le ministère de l’Intérieur kényan qui a annoncé la frappe, par des missiles tirés par un drone de l’aviation américaine.

C’est lors d’une attaque soudaine, similaire, en septembre 2014, que le chef des jihadistes somaliens, Ahmed Abdi Godane, avait été éliminé.

Selon le gouvernement du Kenya, une trentaine de combattants shebabs ont été tués cette fois-ci. L’annonce initiale de la mort de l’un des hommes les plus recherchés du Kenya, Mohamed Kuno, alias Gamadhere, a finalement été démentie par la même source.

Mais selon un bon connaisseur du mouvement Shebab, cela dit, il est plausible que celui qui est considéré comme le cerveau de l’attaque sanglante de l’université de Garissa, au Kenya, en avril dernier, était la cible de cette frappe. La localité de Bardhere est en effet l’un des derniers bastions des insurgés affiliés à al-Qaïda, et la région abriterait l’essentiel de son commandement.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.