Togo: la présidence défend une élection présidentielle «transparente»

Le président togolais, Faure Gnassingbé, au palais présidentiel de Lomé, avant l’annonce de sa réélection pour un troisième mandat, le 28 avril 2015.
© AFP PHOTO / ISSOUF SANOGO

Réaction ce jeudi du gouvernement togolais aux propos de Laurent Bigot, ex-diplomate français aujourd'hui consultant indépendant, sur l’antenne de RFI. Dans son commentaire sur la situation politique en Afrique de l'Ouest, il avait qualifié la présidentielle d'avril dernier au Togo de mascarade électorale. Pour la présidence du Togo, au contraire, le vote du mois d'avril s'est déroulé dans la plus grande transparence.

Il ne faut pas semer la confusion dans les esprits.

Essodeina Petchezi
16-07-2015 - Par RFI

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.