L'armée nigérienne tue 31 membres de Boko Haram et capture un émir

Des soldats nigériens patrouillent dans le nord du Nigeria, sur les traces de Boko Haram.
© AFP PHOTO / PHILIPPE DESMAZES

Les forces armées nigériennes viennent de tuer 31 éléments de Boko Haram dans le lac Tchad et auraient également capturé un émir de Boko Haram, lors d'une opération menée au Nigeria, près de la frontière entre les deux pays.

Tout est parti d’une incursion mercredi dernier des éléments de Boko Haram dans un village de la commune rurale de Bosso. Les terroristes ont tué à bout portant 15 villageois et blessé quatre autres. Sitôt informées, les forces armées nigériennes ont déclenché des opérations de poursuites en territoire nigérian, entre les bourgades de Damasak et de Malam Fatori.

Les soldats nigériens, lourdement armées, ont eu deux accrochages avec l’ennemi en territoire nigérian. Lors du premier affrontement, l’armée a tué dix éléments de Boko Haram, détruit quinze motos et fait deux prisonniers blessés, dont un émir de Boko Haram, une grosse prise dit-on à Niamey. Le deuxième accrochage a eu lieu quelques temps après. Là, les soldats nigériens ont tué 21 éléments de Boko Haram et détruit 12 motos.

Aux dernières nouvelles, les opérations de ratissage se prousuivent dans la région du lac Tchad. Depuis quelques jours, Boko Haram exerce des pressions et des raids meurtriers sur plusieurs villages nigérians des rives du lac Tchad, du fait du retrait des armées tchadiennes et nigériennes des zones de Damasak. En tuant 31 terroristes et en faisant un émir de Boko Haram prisonniers, les soldats nigériens se disent plus que jamais déterminés à protéger leur frontière.