RFI à Avignon: «Esperanza (Lampedusa)» de l’Algérien Aziz Chouaki

Aziz Chouaki après la lecture de son texte « Esperanza (Lampedusa) » dans le cadre de « Ça va, ça va le Monde », organisée par RFI au Festival d’Avignon.
© Pascal Gely

Aziz Chouaki présente au Festival d’Avignon l’adaptation de son propre livre « Esperanza ». La lecture du texte, interprété par cinq comédiens et un bruiteur, a eu lieu le 19 juillet dans le cadre du cycle « Ça va, ça va le Monde ! », organisé par RFI jusqu’au 21 juillet dans le jardin du gymnase du lycée Saint-Joseph. Entrée libre.

La migration, pour Aziz Chouaki, « c’est le plus grand drame du 21e siècle. Comment peut-on admettre de rejeter des gens qui quittent leur territoire à cause de la famine, à cause de danger de vie ? Ce ne sont pas des envahisseurs ! »

« Esperanza (Lampedusa) »

Une coquille de noix, Esperanza. La Méditerranée, celle d’Homère, d’Ulysse, de Sindbad, de Moby Dick et de toutes les mythologies à crinières d’embruns. Sur cette coquille de noix, toute de vaine bravoure, des gens (ingénieur, chômeur, handicapé, flic, trafiquant) ayant en commun le fracas des rêves brisés se lancent à l’assaut de l’Eldorado : toutes griffes aux dents. Derrière eux, le courroux de l’islamisme, des dictatures, de la misère (le Mali, le Niger, le Maghreb). Devant eux le monde de Cocagne : Lampedusa qui chavire les âmes et les vies des migrants. Pour Rachid, Socrate, Kader et les autres, c’est l’ultime traversée, le fracas des hommes, la mort à portée de vague, le plomb du silence de l’Occident... Mais rien ne peut arrêter ces affamés de lumière : munis de boussoles et de GPS détraqués, ils annoncent l’hémorragie du siècle nouveau.

Auteur d’une vingtaine de pièces

Aziz Chouaki est né en Algérie en 1951, il est diplômé de Littérature anglaise (thèse sur l’Ulysse de James Joyce). Jusqu’aux émeutes de 1988 il est directeur artistique d’un club de jazz à Alger où se croisent Jimi Hendrix et Miles Davis sur fond de muezzin. En 1990, il écrit dans Le Nouvel Hebdo où il est menacé de mort pour avoir été subversif vis-a-vis du régime et des islamistes. Exilé en France en 1991, il entame une carrière théâtrale où il se révèle avec Les Oranges et El Maestro. Parallèlement paraissent quatre romans dont L’Etoile d’Alger. Auteur d’une vingtaine de pièces, il rencontre Jean-Louis Martinelli. C’est le début d’un compagnonnage qui aboutit à la mise en scène d’Une virée, des Coloniaux et de plusieurs commandes dont Don Juan et Esperanza.

 
► Ecoutez aussi notre Rendez-vous Culture sur Aziz Chouaki : « El Maestro » et « Esperanza Lampedusa » au Festival d’Avignon.

Ça va, ça va, le Monde !, du 16 au 21 juillet, de 11h30 à 12h30, dans le jardin du gymnase du lycée Saint-Joseph à Avignon. Un cycle de lecture coordonné par Pascal Paradou, dirigé par Catherine Boskowitz, avec le soutien de la SACD. Entrée libre.

JEUDI 16 JUILLET 2015 :
JE, SOUSSIGNÉ CARDIAQUE, de Sony Labou Tansi
(Congo)
Metteure en scène : Catherine Boskowitz. Lu par Marcel Mankita, Eddie Chignara, Mireille Roussel, François Raffenaud, Gustave Akakpo, Bertrand Amiel (artiste bruiteur).

VENDREDI 17 JUILLET :
CHEMIN DE FER, de Julien Mabiala Bissila (Congo), Prix Théâtre RFI 2014
Mise en scène et lecture : Julien Mabiala Bissila. Musique : Gilles Campaux (batterie), Stéphane Bensimon (Violoncelle). Texte à paraitre chez Lansman/Tarmac/RFI.

SAMEDI 18 JUILLET :
L’OISEAU PARKER DANS LA NUIT, de Yanick Lahens (Haïti)
Metteure en scène : Catherine Boskowitz. Lu par Mireille Perrier.

DIMANCHE 19 JUILLET :
ESPERANZA (LAMPEDUSA), d’Aziz Chouaki (Algérie)
Metteure en scène : Catherine Boskowitz. Lu par Mouss Zouheiry, Hammou Graïa, Marcel Mankita, Raphaël Almosni, François Raffenaud, Bertrand Amiel (artiste bruiteur).

LUNDI 20 JUILLET :
RED IN BLUE TRILOGIE : TOMBEAU, de Leonora Miano (Cameroun-France)
Metteure en scène : Catherine Boskowitz. Lu par Atsama Lafosse, Marco Codjia, Mylène Wagram, Myriam Tadessé.

MARDI 21 JUILLET :
PIÈCE DE PRINTEMPS. PAYS NATAL, de Pedro Kadivar (Iran)
Metteure en scène : Catherine Boskowitz. Lu par Samuel Achache, membre du collectif artistique de la comédie de Valence et Vladislav Galard, Léo-Antonin Lutinier et Thibault Perriard, les comédiens de Fugue – Création La Vie Brève, Production La Comédie de Valence – Centre dramatique national Drôme-Ardèche.

► Tous ces textes lus et enregistrés au jardin du Gymnase du lycée Saint-Joseph seront publiés à partir du 26 juillet sur rfi.fr et diffusés sur les antennes de RFI, tous les dimanches, du 26 juillet au 30 août, à 12h10 (rediffusion à 22h10). Quand les feux d’Avignon s’éteindront, le festival continuera sur les ondes, pour faire vivre ces théâtres du monde !

 

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.