Mali: la directrice de l'Unesco visite les mausolées de Tombouctou

Un des célèbres mausolées de Tombouctou, avant sa destruction en 2012.
© REUTERS/Adama Diarra

La directrice générale de l’Unesco, Irina Bokova, a achevé samedi 18 juillet une visite au Mali. Elle s'est notamment rendue à Tombouctou dans le nord pour la réception de huit mausolées reconstruits grâce au concours de son institution. Ces mausolées avaient été détruits par les islamistes lorsqu'ils occupaient la ville.

Selon des témoins, c’est très émue que la directrice de l’Unesco a visité à Tombouctou les mausolées reconstruits, notamment grâce au concours de son institution. Madame Irina Bokova, a expliqué l’importance de la restauration de ces bijoux du patrimoine culturel malien.

« C’est un fort message de paix, de réconciliation, de respect pour la culture et la patrimoine, pour cet héritage millénaire, profond, richissime du peuple malien, qui représente aussi une richesse, pas seulement pour la Mali mais pour toute l’humanité. […] C’est par la reconstruction des mausolées de Tombouctou que nous pouvons aussi accompagner les accords de paix et restaurer l’identité de la ville, connue à travers le monde », a insité la directrice de l'institution.

Et contre les jihadistes qui ont détruit les mausolées, l’Unesco a saisi la Cour pénale internationale. « Nous avons saisi la CPI. Quand on détruit délibérément le patrimoine culturel, c’est considéré comme un crime de guerre », a estimé Irina Bokova.

Avant de quitter le Mali, où elle a été reçue par le président IBK, madame Bokova a pris un engagement : outre les mausolées, l’Unesco aidera à restaurer les célèbres manuscrits et les mosquées de la ville mythique de Tombouctou.