Soudan du Sud: le projet de George Clooney pour mettre fin au conflit

L'acteur George Clooney à la cérémonie des Golden Globes le 11 janvier 2015 à Los Angeles.
© GOLDENGLOBES-BACKSTAGE

L'acteur américain Georges Clooney et le groupe de défense des droits de l'homme Enough Project ont un projet pour mettre fin au conflit au Soudan du Sud. Depuis décembre 2013, les forces combattantes du président Salva Kiir et Riek Machar s’affrontent dans plusieurs Etats. Le but du dispositif, appelé « la Sentinelle », est d'enquêter sur les fonds qui alimentent les guerres civiles dans le pays.

Le dispositif « la Sentinelle » est une alternative aux outils traditionnels de la diplomatie, incapables de mettre fin au conflit. Pour les fondateurs du projet, il faut maintenant s'attaquer aux portefeuilles des belligérants. « Les nouveaux efforts doivent se concentrer sur la façon de rendre la guerre plus coûteuse que la paix », explique John Prendergast, cofondateur du projet avec George Clooney. Le dispositif enquêtera sur l'origine des financements des guerres au Soudan du Sud, mais aussi au Soudan, en Centrafrique et en République démocratique du Congo.

Et pour y parvenir, il faut commencer par faire pression sur « les complices économiques », précisent les fondateurs de « la Sentinelle ». Dans la ligne de mire de l'organisation : les banques, les hommes d'affaires et les officiels corrompus.

Concrètement, « la Sentinelle » va mettre à disposition du public un site internet qui permettra de répertorier des informations concernant le transfert et le blanchiment d'argent dans la zone. Des informations déposées de façon anonyme. Le dispositif sera complété par des enquêtes de terrain.

L'acteur américain de 54 ans et son associé n'en sont pas à leur coup d'essai dans leur action pour la paix dans la zone. En 2010, ils avaient lancé un système de surveillance et de cartographie par satellite des zones de conflits au Soudan du Sud.