Cameroun: nouvel attentat-suicide meurtrier à Maroua

La ville de Maroua ne s'était pas encore remise du double attentat-suicide perpétré mercredi dernier et qui avait fait 13 morts, qu'elle est de nouveau frappée par une bombe.
© AFP PHOTO/STRINGER

Un attentat-suicide a de nouveau frappé la ville de Maroua, dans l'Extrême-Nord du Cameroun, dans la soirée du samedi 25 juillet. Le bilan s'élève à une vingtaine de morts et une soixantaine de blessés. La ville a déjà été la cible d'une double attaque sanglante mercredi dernier.

« Un véritable carnage ». C'est ainsi que les témoins de la scène résument l’attentat-suicide du samedi 25 juillet à Maroua. Il est environ 20h lorsqu’un kamikaze se fait exploser dans un bar très fréquenté de la ville.

D’autres sources évoquent deux kamikazes. Une jeune fille d’environ 12 à 13 ans et un homme. Bilan : une vingtaine de morts et une soixantaine de blessés, soit un bilan encore plus lourd que celui du double attentat-suicide de mercredi dernier dans la même ville.

Maroua, qui ne s’était pas encore remise des précédents attentats, a aussitôt replongé dans la stupeur. Des témoins rapportent que les commerces ont aussitôt fermé. Le gouvernement a dans la foulée appelé les populations au calme et les a invité à une meilleure collaboration avec les forces de défense et de sécurité dans la recherche de renseignements.

En moins d’un mois, c’est la troisième attaque suicide dans l’Extrême-Nord du Cameroun. Une série d’attentats qui n'est toujours pas revendiquée mais qui, pour tous les observateurs, seraient l’œuvre des jihadistes du groupe Etat islamique pour l'Afrique de l'Ouest, ex-Boko Haram.