La Tunisie nomme un nouveau consul en Syrie

Pour le ministre tunisien des Affaires étrangèresTaïeb Baccouche la nomination du nouveau consul en Syrie ne signifie pas pour autant la reprises des relations diplomatiques.
© AFP

La Tunisie a-t-elle repris ses relations diplomatiques avec la Syrie de Bachar el-Assad ? Vendredi 24 juillet, c'est ce qu'annonçait une dépêche de l'agence de presse officielle tunisienne après la nomination par Tunis d'un nouveau consul à Damas, capitale avec laquelle la Tunisie a rompu ses relations en 2012. Mais pour le ministre tunisien des Affaires étrangères, la nomination d'un nouveau consul à Damas ne signifie pas pour autant la reprise des relations diplomatiques.

Le nouveau consul tunisien est déjà arrivé à Damas. La nomination d'Ibrahim Fouari a été annoncée vendredi 24 juillet par l'agence de presse officielle tunisienne. Dans sa dépêche, la TAP cite une source au sein du ministère tunisien des Affaires étrangères assurant qu'il s'agit là d'une reprise des relations diplomatiques de la Tunisie avec la Syrie de Bachar el-Assad.

Cette reprise faisait d'ailleurs partie des engagements de campagne du parti Nidaa Tounes, vainqueur des élections et au pouvoir depuis plus de six mois, notamment pour mieux répondre à la question des 3 000 jihadistes tunisiens actuellement au combat en Syrie.

Les liens entre Tunis et Damas ont été rompus en 2012 par l'ex-président Moncef Marzouki qui entendait protester contre la répression meurtrière du régime syrien contre sa population. Pour autant, sur une radio marocaine ce week-end le ministre tunisien des Affaires étrangères Taïeb Baccouche dément et explique que la nomination d'un consul général à Damas ne signifie pas la reprise des relations diplomatiques avec le régime Assad.

Un entre deux diplomatique similaire à celui que la Tunisie semble entretenir avec le gouvernement non reconnu de Tripoli en Libye. Apres le kidnapping de ses diplomates en juin, Tunis avait annoncé la fermeture de son consulat dans la capitale libyenne. Ces derniers jours, un nouveau consul tunisien a pourtant été nommé. Censé s'installer à Tripoli, il exerce pour le moment son mandat depuis Tunis, pour des raisons de sécurité.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.