Madagascar: le plan de l'Etat pour les centrales électriques

La Jirama, compagnie d'électricité et d'eau de Madagascar.
© DR.

Pour mettre un terme aux coupures de courant incessantes, l’Etat de Madagascar cherche à faire produire plus d’énergie. Un grand nombre d’appels à manifestation d’intérêt ont été émis ces dernières semaines pour la construction de nouvelles centrales. La Jirama, l’entreprise nationale d’électricité, vient aussi de signer un contrat avec une entité privée pour réhabiliter et gérer l'une des centrales qui alimentent Antananarivo. Les employés ont observé lundi 3 août une grève d’avertissement de 24 heures pour protester contre cette gestion privée.

L’Etat malgache ne veut plus compter sur ses centrales fonctionnant au gasoil - trop chères - et veut multiplier les centrales hydroélectriques, ou fonctionnant avec d’autres énergies renouvelables. C'est ce qu'explique Horace Gatien, ministre de l’Energie, à RFI :

« Nous avons lancé successivement un appel à projet pour 42 sites en milieu rural et un appel à manifestation d'intérêt pour la construction de 13 centrales de plus grande envergure, ce qui mettrait à la disposition du réseau de la Jirama un peu plus de 600 mégawatts. »

Horace Gatien assure aussi vouloir la rénovation des sites vétustes. Exemple avec la centrale thermique de Mandroseza. D’une capacité de 40 mégawatts initialement, elle ne produit aujourd’hui plus que 5 mégawatts environ. Les machines, mal entretenues, sont tombées en panne.

« Le contrat conclu avec Sybion Power prévoit la réhabilitation immédiate des trois machines. Le contrat est conclu pour une durée de 20 ans, ce qui a l'avantage de répartir sur une longue période le coût de la réhabilitation. »

Selon le ministre, l’électricité produite, revendue à la Jirama, coûtera moins cher que les solutions actuelles pour compenser le manque de productivité de la centrale. Malgré la réticence des employés, qui rejettent cette gestion privée, le ministre estime que c’est la solution la plus rentable. Il doit rencontrer les représentants du personnel ce mardi.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.