Nigeria: la compagnie pétrolière nationale a un nouveau patron

La raffinerie de pétrole de Kaduna, au Nigeria, gérée par la compagnie pétrolière nationale, la NNPC.
© Getty Images/Andrew Holt

Emmanuel Kachikwu est désormais aux manettes du secteur pétrolier au Nigeria. Muhammadu Buhari a nommé le nouveau président de la NNPC, la compagnie pétrolière nationale, quelques semaines après avoir congédié l'ensemble du conseil d'administration de cette société minée par la corruption. Emmanuel Kachikwu est un ancien vice-président exécutif d'Exxon-Mobil Africa. Il est originaire de l'Etat côtier et riche en pétrole du Delta, dans le sud. Il a passé une grande partie de sa carrière dans le secteur du pétrole.

La feuille de route du nouvel homme fort du pétrole nigérian est simple : transformer de fond en comble la NNPC. Depuis des années, la compagnie pétrolière nationale du Nigeria fonctionne de façon opaque. Selon plusieurs audits, des milliards d'euros seraient détournés des ses comptes.

Emmanuel Kachikwu, le nouveau directeur-général, devra clarifier la comptabilité de la société pétrolière. De nombreux spécialistes estiment que la NNPC devrait être scindée en deux entités distinctes. Une pour réguler le secteur pétrolier et l'autre pour être un fonds d'investissement.

Ancien de l'université américaine d'Harvard et fort d'une longue expérience dans le monde du pétrole, Emmanuel Kachikwu semble avoir le profil pour moderniser la compagnie aux 12 filiales.

Le nouveau responsable de la NNPC arrive au moment où les raffineries nigérianes reprennent du service. Il peut d'ores et déjà se prévaloir du soutien sans réserve du président Muhammadu Buhari, qui a fait de la lutte contre la corruption une de ses priorités. Un soutien qui ne sera pas de trop pour réformer un secteur pétrolier opulent, qui pèse 80% des exportations nigérianes.