Gabon: élection test dans la commune de Bitam

Parlement gabonais à Libreville.
© Wikimedia

Des élections législatives partielles ont lieu ce samedi 8 août au Gabon. C'est un scrutin test qui se déroule dans la commune de Bitam, dans le nord du pays, fief historique de l'opposition. Les électeurs votent pour y trouver un successeur à René Ndemezo’o Obiang qui a perdu son mandat pour avoir démissionné du Parti démocratique gabonais (PDG), le parti au pouvoir.

Il n’y a pas eu d’incidents majeurs, mais la campagne électorale a été très emballée dans cette petite ville, coincée à la frontière entre le Cameroun et la Guinée équatoriale. Le pouvoir comme l’opposition ont fait de ce scrutin un test grandeur nature de leur popularité ou de leur influence dans cette ville, à un an de la prochaine élection présidentielle.

Bitam est en effet réputée être un fief de l’opposition, mais René Ndemezo’o Obiang, ancien ministre et ancien porte-parole du gouvernement d’Omar Bongo, a toujours bataillé pour que l’unique siège de la ville revienne au PDG. Sa démission, en février dernier, du parti au pouvoir lui a fait perdre de facto son mandat de député.

René Ndemezo’o Obiang n’est pas candidat à sa propre succession, mais il a élu domicile dans la ville pour faire élire Patrick Eyogho Edzang, candidat unique de l’opposition. En face, le pouvoir a positionné Pastor Ngoua N'Neme, actuel ministre de l’Economie numérique.

Les résultats partiels seront probablement connus ce samedi soir. En tout cas, l’issue du scrutin aura un impact majeur lors de la prochaine élection présidentielle.