Niger: une aide alimentaire aux familles en difficulté dans le Nord

Dans le nord du Niger, la période de soudure entre deux récoltes est toujours difficile pour les populations et le bétail.
© Getty Images/ Aldo Pavan

Au Niger, la cellule crise alimentaire a procédé cette fin de semaine à des distributions gratuites des vivres à travers le pays. Une distribution qui concerne les familles les plus vulnérables afin de prévenir les crises alimentaires. A Agadez, dans le nord du Niger, les familles ont besoin de cette aide.

Dans le nord du Niger, c’est la difficile période de soudure entre deux récoltes : les greniers se vident et les nouvelles récoltes ne sont pas encore disponibles. Les autorités procèdent à des distributions gratuites des vivres et à des ventes à prix modéré pour les familles vulnérables.

Fatimata, 63 ans, vit dans le quartier Toudou d’Agadez. Son travail est de tresser des nattes de doum et les vendre. Elle vient de bénéficier gratuitement de deux sacs de maïs de 50 kg chacun pour une famille de 7 membres. « Nous en avons bien besoin cette aide. Nous sommes vraiment démunis… merci bien…nous en avons besoin, merci encore », lance-t-elle reconnaissante.

A 71 ans Amataoua ne travaille plus. Sa retraite de gardien d’école ne lui permet pas de subvenir aux besoins de sa famille élargie aux petits-fils. Cette aide de l’Etat vient à point nommé. « J’attends trois mois pour avoir ma retraite de 20 mille francs CFA. Trois mois ce n’est pas trois jours mais je dois dire merci ».

Le choix des familles bénéficiaires a été fait après, nous dit-on, des enquêtes de vulnérabilité. Adamou Habi est membre du comité local de la cellule crise alimentaire qui organise ce genre de distribution des vivres. « Ce sont des assemblées de quartier qui décident qui doit être aidé directement » explique-t-il.