Burkina: Roch Marc Christian Kaboré candidat à la présidentielle

Roch Marc Christian Kaboré, président du MPP et désormais officiellement candidat à l'élection présidentielle.
© RFI/Sébastien Nemeth

Roch Marc Christian Kaboré était président de l'Assemblée nationale sous Blaise Compaoré avant de rejoindre l'opposition en créant un nouveau parti avec d'autres anciens camarades démissionnaires du CDP. C’est donc sous les couleurs du Mouvement du peuple pour le progrès qu’il a déposé son dossier de candidature pour la présidentielle. Une foule immense s'est réunie place de la Nation pour l’accompagner.

Le service d'ordre du Mouvement du peuple pour le progrès a été quelque peu débordé par la foule venue soutenir leur candidat pour le dépôt de son dossier. Roch Marc Christian Kaboré a été escorté de la place de la Nation à Ouagadougou jusqu'au Conseil constitutionnel. « J’ai un sentiment de fierté puisque nous venons de finir toute la procédure de dépôt de la candidature qui a été acceptée, se réjouit-il. C’est un sentiment également d’humilité parce que j’ai conscience de la charge de cette mission qui m’a été confiée par le parti et nous nous en remettons à la décision du peuple burkinabè le 11 octobre prochain. »

Pour Roch Marc Christian Kaboré, après l'insurrection populaire, il faut désormais faire confiance au peuple burkinabè. Chaque parti présentera son programme et c'est au peuple de faire son choix. « La présidentielle, c’est d’abord la confiance d’un homme avec son peuple, souligne le candidat. Le peuple attend la résolution de ses problèmes. Le peuple s’est exprimé les 30 et 31 octobre lors de l’insurrection populaire. Il nous appartient d’assumer la responsabilité de pouvoir faire en sorte que le peuple trouve sa satisfaction dans le combat que nous allons mener pour la justice sociale, pour la paix et pour le progrès social des Burkinabè en général. »

Sur l'arrestation d'ex-ministres proches de l'ancien président Blaise Compaoré, le candidat du mouvement du peuple pour le progrès affirme qu'il faut « laisser la justice faire son travail ».


Saran Sérémé, première femme à déposer son dossier

Celle que ces partisans appellent « l’amazone de Tougan » est arrivée au Conseil constitutionnel, encadrée par des cavaliers et des dizaines de militants. Saran Sérémé, la présidente du Parti pour le développement et le changement est la première femme à déposer officiellement son dossier de candidature pour la présidentielle d’octobre prochain. « Je me sens d’abord honorée d’avoir pu déposer ma candidature, mais c’est un combat que nous devons mener. Nous avons des visions, nous avons des convictions, nous avons des idéaux à implémenter dans la vie du Burkina Faso, affirme-t-elle. Candidature féminine ou masculine, nous pensons simplement que c’est une candidature d’un citoyen qui engagé pour se battre pour le bien-être du peuple burkinabè tout entier. »

Sur la question des recours contre certains candidats, Saran Sérémé, qui a activement participé à la lutte contre la modification de la Constitution, souhaite une invalidation des candidatures des proches de Blaise Compaoré. « Que les gens s’assument et sachent reconnaître quand ils sont en faute et sachent se revisiter et pourquoi pas revenir après, lance-t-elle. Il y a un minimum de respect qu’on doit au peuple burkinabè, qu’on doit à nos morts. Il ne faut pas que les gens fassent comme si rien ne s’était passé. »

La candidate du Parti pour le développement et le changement attend une mobilisation des femmes, des hommes et des jeunes pour que « le changement soit effectif à travers les bons choix ».

Saran Sérémé, lors d'un rassemblement appelant au départ des militaires, le 2 novembre 2014, à Ouagadougou. © AFP PHOTO / ISSOUF SANOGO

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.