Washington envisage de sortir le Burundi de l’Agoa

Représentants de différents pays africains à la session d’ouverture du forum de l’Agoa, le 4 août 2014, à Washington, dans le cadre du sommet Etats-Unis/Afrique.
© REUTERS/Gary Cameron

Linda Thomas-Greenfield, la sous-secrétaire d'Etat aux affaires africaines explique que les Etats-Unis sont en train d’envisager de retirer le Burundi de la liste des pays sub-sahariens qui bénéficient du programme Agoa, la Loi sur la croissance et les opportunités en Afrique. Un programme qui soutient l'économie des pays africains en leur facilitant l'accès au marché américain.

Lors de la dernière présidentielle, le gouvernement américain avait déjà décidé de suspendre son assistance technique à la Commission électorale burundaise, dénonçant les « efforts continus du président Pierre Nkurunziza pour violer l’accord d’Arusha, briguer un troisième mandat et maintenir le calendrier électoral, sans fournir les conditions nécessaires à des élections crédibles ». Cette fois, Washington menace les autorités burundaises de sortir le pays du programme Agoa.

« Il y a au sein du programme Agoa un processus de révision pour examiner les pays qui ne sont pas en synchronisation avec ce que nous voudrions voir arriver politiquement et démocratiquement en terme de droits de l’homme, a précisé Linda Thomas-Greenfield, la sous-secrétaire d'Etat aux affaires africaines, lors d’une conférence de presse ce mardi. Il y a des discussions au sein du gouvernement des Etats-Unis pour réexaminer la présence du Burundi dans ce programme. Nous ne sommes pas encore tous d’accord sur ce point pour le moment mais je pense que ça arrivera dans un avenir proche si la situation ne se résout pas très rapidement. »

L’Agoa (African Growth and Opportunity Act) permet à certains produits en provenance d’une quarantaine de pays d’Afrique subsaharienne de bénéficier d’un accès préférentiel au marché américain.Ce système a été renouvelé pour dix ans, le 29 juin dernier, par Barack Obama.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.