L'EI lance un avis de recherche contre Mokhtar Belmokhtar

Selon un tract diffusé sur les réseaux sociaux par le groupe Etat islamique, l'organisation jihadiste cherche à éliminer Mokhtar Belmokhtar.
© Sahara Media via Reuters

La section libyenne du groupe Etat islamique a diffusé ce week-end un avis de recherche contre Mokhtar Belmokhtar. Un tract circule sur les réseaux sociaux, montrant une photo de Mokhtar Belmokhtar, qui s'est récemment autoproclamé chef d'al-Qaïda en Afrique de l'Ouest et qui se serait réfugié à Derna, dans l’est de la Libye. Ces dernières semaines déjà, les jihadistes de l'EI visaient des proches affiliés à al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

Romain Caillet, chercheur et consultant sur les questions islamistes, rappelle que « les jihadistes de l’EI ont été repoussé par d’autres jihadistes proches d’al-Qaïda, la brigade Abu Salim. Depuis que ce groupe a repris la ville de Derna, l’EI diffuse régulièrement des menaces ». Une lutte d'influence essentiel pour comprendre cet avis de recherche.

Car selon le chercheur, ce dernier est « l’aboutissement de cette montée en puissance des menaces : un appel clair à éliminer Mokhtar Belmokhtar qui, depuis environ une semaine, se présente comme le chef d’al-Qaïda en Afrique de l’Ouest. » Romain Caillet détaille le contenu de ce tract, qui circule sur les réseaux sociaux : « C’est une biographie sommaire de Mokhtar Belmokhtar. Ils donnent des éléments de son parcours biographique qu’on ne connaissait pas, sous réserve que les informations divulguées par l’EI soient exactes. Ils disent notamment qu’il s’est réfugié en Libye après l’intervention française au Mali dans le cadre de l’opération Serval, puis qu’il a fondé al-Mourabitoune dans la ville de Derna ».

Cet avis de recherche n'est pas suprenant, estime le spécialiste, dans la mesure où  Mokhtar Belmokhtar était le cadre d’al-Qaïda « le plus virulent à l’encontre de l’EI, hors des jihadistes de Syrie ». Pour lui, cela est révélateur du « combat sans merci pour le leadership du jihad mondial » qui a lieu ces derniers temps.