Nigeria: Buhari poursuit sa lutte contre la corruption

La lutte contre la corruption fait partie des objectifs affichés du président nigérian Muhammadu Buhari depuis qu'il est arrivé au pouvoir.
© AFP via telegraph

Dans le cadre d'un programme de lutte contre la corruption, le président du Nigeria Muhammadu Buhari a annoncé l'ouverture d'une enquête sur l'achat d'armes et d'équipement pour l'armée au cours des huit dernières années.

Cette nouvelle commission d'enquête va éplucher en détail les contrats et les marchés passés par la défense du Nigeria. Elle aura les coudées franches pour revenir sur des transactions remontant à plus de 7 ans.

Selon plusieurs experts, les milliards d'euros consacrés par les différents gouvernements ne se reflèteraient pas dans les armes et les équipements des militaires nigérians. La commission d'enquête va donc vérifier toutes les procédures et sera habilitée à saisir la justice en cas de fautes avérées.

Muhammadu Buhari imprime sa cadence. Depuis son investiture, la commission de lutte contre les crimes économiques ouvre tous les jours des enquêtes. Si le PDP, le principal parti d'opposition, récuse selon lui une politique partisane de la transparence. Les Nigérians sembleraient plébisciter la fin de l'impunité des élites, voulue par le chef de l'Etat nigérian.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.