[Reportage] À Yébi, au Niger, les enfants réfugiés sans école

Des enfants déplacés au centre de Yébi, au Niger.
© Oumarou Gado / RFI

Depuis le 6 février 2015, date à laquelle l'organisation Etat islamique a décidé d'attaquer le Niger, à partir de la ville frontalière du Nigeria, Bosso. Les ex-Boko Haram ont, au cours de leur passage, brûlé des villages entiers, sans épargner les écoles existantes. Et depuis le mois de février, enseignants et élèves riverains du lac ont fui, pour être en situation de déplacés. Ils sont en majorité dans le site de Yébi à 4 km de la ville de Bosso.

Depuis le 6 février dernier, et comme bien d’autres de ses collègues, Katenda Mustapha Mayna Adam, a été obligé de fermer l’école du Blatoungour, qu’il dirigeait, pour se retrouver au site de réfugiés de Yébi.

« Ils ont attaqué et incendié Blatoungour, il ya eu trois morts, se souvient-il. Et l’attaque a eu lieu dans la nuit. Il y a des gens qui ont fui et se sont jetés à l’eau, et ont péri dans l’eau. Et même, les élèves, actuellement, ils veulent qu’on leur enseigne. Mais ce n’est pas possible, puisque toutes les écoles, ici, dans la localité, ont été fermées. »

Par la force des choses, certains enseignants se transforment en volontaires humanitaires, comme Amahdu Abakakadr, devenu volontaire du CICR. Ces enseignants ne cachent pas la nostalgie pour leurs élèves. Mayna Ligari avait dans sa classe 78 élèves, dont 36 filles, à l’école de Lambayal. « Cela me manque vraiment, dit-il. Si l’école est rouverte, je vais y aller, en octobre. »

Avec cette situation, c’est l’avenir de toute une génération d’élèves qui est en question.

→ À RELIRE : [Reportage] Boko Haram: au centre hospitalier de Diffa, opérer et opérer encore

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.