Libye: attentat à la voiture piégée dans le centre de Tripoli

L'explosion a eu lieu dans une rue où se trouvent plusieurs ambassades, dont celle d'Algérie, visée en janvier dernier par un attentat.
© AFP PHOTO / MAHMUD TURKIA

Une voiture piégée a explosé dans le centre de la capitale libyenne Tripoli ce lundi dans l’après-midi. L'explosion s'est produite devant le siège de Mellitah Oil and Gas, une filiale commune entre le géant italien Eni et la Compagnie nationale libyenne de pétrole. Une personne a été blessée, mais cet attentat a surtout fait des dégâts matériels contre une cible symbolique.

L'explosion a soufflé une rue étroite et elle a dégagé un épais nuage de fumée noire au dessus de la capitale libyenne. Encore une fois, les intérêts étrangers semblent avoir été visés. La voiture piégée a explosé devant le siège de Mellitah, filiale du géant italien de l'énergie Eni et de la Compagnie pétrolière libyenne.

Mais dans la même rue se trouvent aussi plusieurs ambassades, dont celle d'Arabie saoudite et des Pays-Bas. L'explostion a causé plus de dégâts matériels qu'humains. Elle n'a aucun mort, mais au moins un blessé. Si l'attentat n'a pas encore été revendiqué, tous les regards se tournent vers la branche libyenne de l'organisation Etat islamique. En début d'année, le groupe EI avait revendiqué une dizaine d'attentats de ce type contre des ambassades étrangères à Tripoli. Cependant, aucun n'avait été perpétré depuis mars dernier.

Le groupe Etat islamique contrôle toujours la ville de Syrte. Il combat également avec d'autres brigades jihadistes à l'est de la Libye. Entre le dimanche 30 août et le lundi 31 août, une dizaine de soldats, dont un officier du gouvernement reconnu par la communauté internationale, sont morts dans ces combats dans le centre de Benghazi face à la branche libyenne de l'organisation Etat islamique.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.