Gabon: Anne Hidalgo à Libreville pour inaugurer des noms de rues

Vue de Libreville au Gabon.
© Wikimedia

Libreville a reçu samedi plusieurs hôtes de marque. Les maires de Kinshasa, de Brazzaville, de Bangui, de Yaoundé, Douala et la maire de Paris, Anne Hidalgo, ont assisté à la cérémonie officielle de lancement d'une opération d'adressage. L'objectif est de nommer les rues et avenues et d'attribuer un numéro à chaque parcelle.

Le Premier ministre gabonais, Daniel Ona Ondo, et la maire de Paris, Anne Hidalgo, viennent de dévoiler la première plaque de la rue Roland Mba dans le 2e arrondissement. Anne Hidalgo est ravie de participer au coup d'envoi de cette opération financée par l'association des maires francophones. « C’est une action très concrète de l’association internationale des maires francophones qui aime bien agir. Et agir pour les populations, explique Anne Hidalgo. Donc c’est un très joli moment. »

Plus de cent ans après sa création, Libreville ne compte que 50 rues avec noms et adresses. Quand Ketcha Kourtes, maire de la commune de Bangaté au Cameroun est arrivée à Libreville pour cette cérémonie, voici ce qu'on lui a dit pour retrouver un parent. « Les explications, sourit-elle, ressemblent à cela : On vous dit vous arrivez au cocotier, vous voyez le bac à poubelle, vous prenez à droite. A gauche, vous voyez le bar, vous descendez, vous continuez tout droit, vous allez demander Tonton Marcel… »

Rose Christiane Ossouka Raponda, maire de Libreville affirme que ce casse-tête doit bientôt disparaître. « Aujourd’hui, promet-elle, c’est toute la commune qui aura des noms. C’est très important, il faut qu’on se repère, non seulement pour les populations, mais également pour la commune qui aimerait avoir toutes les activités taxables. Mais si on ne sait pas où se trouve le patron économique, on ne pourra pas augmenter nos recettes. »

Il reste qu'à Libreville de nombreux quartiers sont enclavés. Pas d'accès pour les sapeurs-pompiers, les ambulances ou la poste.