Guinée-Bissau: le Premier ministre s'allie à des élus du PRS

Baciro Dja, ancien ministre de la Défense, ici en 2012, est le nouveau Premier ministre de la Guinée-Bissau.
© AFP PHOTO / SIA KAMBOU

En Guinée-Bissau, le Parti de la rénovation sociale (PRS) a promis de soutenir le nouveau Premier ministre Baciro Dja dont le gouvernement sera connu probablement lundi. Nommé le 20 août dernier, Baciro est contesté par sa propre famille politique, ce qui l'oblige à trouver une nouvelle alliance ailleurs pour s'assurer une assise politique au Parlement.

Avec 41 sièges au Parlement, le soutien du Parti de la rénovation sociale à Baciro Dja vise surtout à lui trouver une nouvelle majorité à l’Assemblée. En effet, le nouveau Premier ministre faisait face à la contestation du parti au pouvoir dont il est issu et qui soutient son prédécesseur destitué, engagé dans un bras de fer avec le président José Mario Vaz.

Le PRS explique sa décision d’intégrer le nouveau gouvernement par un souci de sauvegarder la paix et la stabilité interne du pays comme il a eu à le faire dans le précédent gouvernement de Domingos Simoes Pereira, selon son porte-parole Victor Ferreira.

Une crise politique qui s'éternise

Les deux parties ont paraphé un accord vendredi dans lequel Baciro Dja s’engage à attribuer au PRS des portefeuilles ministériels, des postes de direction dans certains établissements publics, des préfectures et les gouvernorats dont les noms n’ont pas été précisés.

La Guinée-Bissau est confrontée depuis plusieurs mois à une crise politique profonde, mais la particularité dans cette situation, c’est que le président José Mario Vaz, son Premier ministre destitué Domingos Simoes Pereira et son nouveau Premier ministre Baciro Dja sont tous membres du Parti africain pour l’indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC).