Guinée-Bissau: un nouveau gouvernement investi après un mois de crise

Le nouveau Premier ministre Baciro Dja lors de son investiture, le 20 août 2015. (Photo diffusée sur sa page Facebook)
© facebook.com

Après presque un mois d'une crise provoquée par le limogeage du précédent chef de gouvernement en Guinée-Bissau, le nouveau Premier ministre, Baciro Dja, a formé une nouvelle équipe lundi. Elle a été investie dans la foulée.

La formation du nouveau gouvernement a été rendue possible par un accord avec le Parti de la rénovation sociale (PRS), deuxième formation politique au Parlement avec 41 députés sur 102, et le ralliement de membres du Parti africain pour l'indépendance de la Guinée-Bissau et du Cap-Vert (PAIGC), majoritaire. Cette nouvelle équipe, dirigée par le Premier ministre Baciro Dja, compte quinze ministres et quinze secrétaires d'Etat.

Parmi les principaux portefeuilles, seul celui des Finances n'a pas été pourvu dans l'immédiat. Les Affaires étrangères reviennent à Rui Dia de Souza, du PAIGC, la Défense à une figure inconnue dans le milieu politique, Eduardo Costa Sanha, l'Intérieur au ministre sortant, Octavio Alves, et la Justice à Dionisio Cadi, du PRS.

La nouvelle équipe, qui comprend également cinq femmes, a prêté serment dans la foulée lors d'une cérémonie à la présidence lundi soir. Le nouveau Premier ministre veut faire de la réconciliation avec sa famille politique une priorité tout en évitant des querelles institutionnelles inutiles. Une situation qui était à l’origine de la crise au sommet de l’Etat et qui s’est soldée par la destitution de Domingos Simoes Pereira, le 12 août dernier. Le président José Mario Vaz avait alors argué d'une « crise de confiance au sommet de l'Etat ».