Crash au Sénégal: les recherches continuent pour retrouver l'avion

L'aéroport international de Dakar.
© Source: Wikipédia

L'appareil qui s'est écrasé en mer samedi soir, le 5 septembre, au large de Dakar n’a toujours pas été retrouvé. Sept personnes ont péri dans l’accident. L'appareil, un avion de transport médical de la compagnie privée Sénégal Air, ralliait la capitale sénégalaise depuis le Burkina Faso. La ministre des Transports aériens, Maimouna Ndoye Seck, a confirmé lundi soir un choc avec un autre avion alors que les recherches se poursuivent pour retrouver l'avion.

« A ce stade, trois avions et un navire de la marine nationale sont mobilisés pour poursuivre les actions de recherche et de sauvetage. Ces opérations vont se poursuivre autant que nécessaire », tient à préciser Maimouna Ndoye Seck, la ministre sénégalais des Transports aériens.

Les circonstances du drame ne sont pas encore connues, mais le ministre confirme bien un choc avec un autre avion : « Effectivement, le vol de CEIBA a eu un accrochage avec un avion de petite taille. J’ai reçu tout à l’heure de mon collègue ministre équato-guinéen le rapport du pilote qui indique que cet abordage a bien eu lieu. L’autorité compétente en la matière a, après avoir fait l’ensemble des expertises nécessaires, délivré le permis d’exploiter à la compagnie et les certificats de navigabilité à l’avion. Donc on peut dire que l’avion respectait les conditions pour pouvoir voler ».

Cependant, impossible d'en tirer des conclusions tant que l’avion n’a pas été retrouvé pour Maimouna Ndoye Seck : « Vous comprendrez que n’ayant pas encore situé l’avion, ni obtenu les enregistrements des boites noires éventuellement, qu’on ne puisse pas aujourd’hui en l’état actuel des choses dire si c’est une erreur humaine ou une erreur matérielle, technique ».

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.