Tournée pré-électorale d'Alpha Condé en Moyenne-Guinée

Le président guinéen Alpha Condé, lors de la conférence de presse du 27 août 2015.
© AFP PHOTO / CELLOU BINANI

En Guinée, à quelques jours de l'ouverture de la campagne présidentielle théoriquement prévue fin de cette semaine, le président Alpha Condé effectue en ce moment un long séjour en Moyenne-Guinée, région natale et fief traditionnel de son principal challenger à la présidentielle Cellou Dalein Diallo. Alpha Condé a déjà sillonné en huit jours près d'une vingtaine de localités du Fouta-Djalon.

Alpha Condé, a-t-il dompté le Fouta-Djalon jadis indomptable ? La question mérite d’être posée aujourd’hui parce que le président guinéen bénéficie, au cours de son long séjour qu’il effectue dans la région, d’un accueil et d’une hospitalité propres aux populations locales qui ne surprend pas les plus avertis.

Amadou Diouldé Diallo, journaliste et historien, le confirme : « Qu’aurait été Alpha Condé ou tout autre Guinéen ou tout autre être humain ? Il aurait bénéficié du même traitement pour la simple raison que dans la Constitution du Fouta, adoptée après la bataille de Talansan en 1727 à Timbi-Touni et à Pita, l’étranger, la femme et l’enfant doivent bénéficier de tous les privilèges et doivent être accueillis dans l’hospitalité légendaire du Peul. Ce n’est pas une exclusivité Alpha Condé. C’est une réalité sociologique du Fouta et du Peul qui habite cette région ».

Alpha Condé n’a pas donc attendu l’ouverture de la campagne électorale proprement dite pour visiter de la Guinée rurale qu’il a déjà entamée mi-août par la Haute-Guinée. Mais ce long séjour en Moyenne-Guinée surprend certains ressortissants de la région installés à Conakry : « La visite surprise du président Alpha Condé au Fouta s’inscrit dans le cadre de la campagne. Même s’il dit qu’il est allé renouer avec la population, nous savons qu’il a passé cinq ans ici avant d’aller une seule fois au Fouta. On comprend aujourd’hui qu’il est le président de la Guinée et non de tous les Guinéens. »

L’ouverture de la campagne présidentielle du 11 octobre prochain est théoriquement prévue fin de cette semaine.

→ A relire : Présidentielle en Guinée: huit candidats pour un poste