L'incarcération d’un ex-ministre d'Ali Bongo agite le Gabon

Entrée principale de la prison centrale de Libreville où Serge Maurice Mabiala, l'ancien directeur de cabinet adjoint d'Ali Bongo a été incarcéré.
© DR

Au Gabon, l'arrestation puis l'incarcération d'un ancien ministre et ex-directeur de cabinet d'Ali Bongo focalise le débat politique. Serge Maurice Mabiala est emprisonné à la prison centrale de Libreville pour détournement des deniers publics. Membre d'un courant très critique contre le président Ali Bongo, il est devenu le symbole de ce que les Gabonais appellent une justice aux ordres.

Incarcéré depuis cinq jours à la prison centrale de Libreville après 96 heures de garde à vue, l'ancien directeur de cabinet adjoint d'Ali Bongo n'a pas été présenté devant le juge d'instruction ce vendredi comme prévu. Serge Maurice Mabiala est poursuivi pour détournement de deniers publics. L'affaire remonte à huit ans. A l'époque il était directeur des impôts chargé des grandes entreprises. Il aurait empoché la bagatelle de 2 milliards de francs CFA (environ 3 millions d'euros) suite à un redressement fiscal.

Ce vendredi, ses amis politiques, tout en respectant la justice, soupçonnent tout de même un règlement de compte politique car Serge Maurice Mabiala est l'un des ténors du mouvement Héritage et Modernité. « Comment, sept ou huit ans après parce qu’il a intégré notre groupement qui participe à la réflexion et aux réformes du parti pour améliorer la gouvernance, on se rend compte subitement qu’il aurait été à l’origine de détournements ? Franchement, c’est cousu de fil blanc », estime Alexandre Barro Chambrier, patron de ce courant contestataire du parti au pouvoir.

Ministre de la Fonction publique il y a un an seulement, Serge Maurice Mabiala est curieusement soutenu par l'opposition, le parti au pouvoir et la société civile qui affirme qu’au Gabon, tous les dirigeants ont été ou sont des voleurs.