Burkina: Gilbert Diendéré et Djibrill Bassolé officiellement inculpés

Jenerali Gilbert Diendéré a été inculpé d'«attentat à la sûreté de l'Etat» et de dix autres chefs d'inculpation.
© AFP PHOTO / AHMED OUOBA

Le général Gilbert Diendéré a été inculpé pour « attentat à la sûreté de l’état ». Entendus par un juge d’instruction ce mardi dans le cadre de l’enquête sur le putsch de l’ex-régiment de sécurité présidentielle, les deux généraux, Gilbert Diendéré et Djibrill Bassolé, ex-ministre des Affaires étrangères de Blaise Compaoré, sont poursuivis pour onze chefs d’accusation.

L’enquête sur le putsch du Régiment de sécurité présidentielle, désormais dissout, avance au Burkina Faso. Interpellés il y a quelques jours, le chef des putschistes, le général Gilbert Diendéré et l’ex-ministre des Affaires étrangères de Blaise Compaoré, le général de gendarmerie, Djibrill Bassolé, ont été entendus par un juge d’instruction ce mardi. Ils ont été inculpés d'« attentat à la sûreté de l’Etat ».

Ils sont également accusés de « collusion avec des forces étrangères pour déstabiliser la sécurité intérieure ». Le gouvernement de la transition avait dans un communiqué affirmé, avoir connaissance de la mobilisation de forces étrangères et de groupes jihadistes appelés au secours des putschistes dans la réalisation de « leur funeste dessein ». C’était au moment où les soldats de l’ex-Régiment de sécurité présidentielle avaient mis un terme au processus du désarmement.

Les généraux Gilbert Diendéré et Djibrill Bassolé sont également poursuivis pour « meurtres, coups et blessures volontaires, complicité de coups et blessures  et de destruction volontaire de biens ». En tout onze chefs d’inculpation ont été retenus contre chacun des deux généraux. Après leur audition, le juge d’instruction, les a mis sous mandat de dépôt, selon des sources proches du dossier.

 → À (RE)LIRE : Burkina Faso: de nouvelles arrestations liées au putsch manqué

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.