Rwanda: le HCR s'inquiète des allégations de recrutement de réfugiés burundais

Des réfugiés burundais dans le camp de Gashora, Bugesera, le 9 mai 2015.
© AFP / Stéphanie AGLIETTI

Le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) dit s'inquiéter d'allégations de recrutement dans les camps de réfugiés burundais au Rwanda. Des allégations prises très au sérieux, dit-on à Genève. Mais le représentant du HCR à Kigali assure qu'il n'y a aucune preuve tangible qu'un quelconque recrutement ait lieu et assure que le gouvernement rwandais collabore pleinement.

Dans chaque situation de réfugié, il y a des allégations de toute sorte. Des fois ces allégations commencent au moment où les réfugiés arrivent, des fois les allégations commencent un peu plus tard. Mais le fait qu’il y ait des allégations, ça ne veut pas du tout dire que le phénomène existe. C’est vrai qu’il y a des allégations de recrutement, nous l’avons prise très au sérieux. Le gouvernement l’a prise très au sérieux.

Saber Azal
07-10-2015 - Par Sonia Rolley

Les Etats-Unis se disent également très inquiets par rapport à ces allégations de recrutement dans les camps burundais au Rwanda. « Nous avons demandé au gouvernement rwandais d'enquêter sur ces allégations de demander à quiconque appliquer de rendre des comptes », explique le porte-parole du département d'Etat en charge des affaires africaines, Jeffrey Loree.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.