Le nombre de réfugiés burundais ne cesse de croître

Des réfugiés burundais attendent à l'entrée du camp de réfugiés de Nyarugusu, dans le nord de la Tanzanie.
© AFP PHOTO/STEPHANIE AGLIETTI

Le flot de réfugiés qui fuient la crise au Burundi ne se tarit pas. Selon les derniers chiffres publiés par le Haut commissariat des Nations unies, la barre des 200 000 réfugiés vient d'être franchie.

C'est la Tanzanie qui accueille le plus de réfugiés burundais sur son territoire : 103 000, soit plus de la moitié de l'effectif global. Vient ensuite le Rwanda avec 69 000 réfugiés burundais sur son territoire. L'Ouganda et la RDC en accueillent respectivement 15 000 et 14 000.

Ce que l'on constate en regardant les chiffres du HCR, c'est que ce flux de Burundais qui quittent leur pays ralentit légèrement ces dernières semaines. En deux mois, entre fin avril et fin juin, 100 000 personnes ont fui la crise que traverse le Burundi. Le mois de juillet connaît un pic, avec 65 000 réfugiés supplémentaires. La barre des 200 000 a été franchie début octobre.

Parmi ces réfugiés, il y a quasiment autant d'hommes que de femmes et un peu moins d'adultes que d'enfants et d'adolescents de moins de 18 ans. Dans ses prévisions, le HCR table sur un total de 320 000 réfugiés à la fin de l'année. L’organisation demande aux bailleurs de fonds internationaux, pour faire face à cet afflux, 306 millions de dollars. Pour l'instant, l'agence onusienne n'en a reçu qu'un peu plus du quart.