Mali: à Anéfis, les groupes armés rivaux font la paix

Des rebelles du MNLA (Mouvement national de libération de l'Azawad), membre de la CMA, à Kidal, dans le nord du Mali.
© AFP PHOTO / KENZO TRIBOUILLARD

Pendant trois semaines, quelques centaines de personnes, groupes armés rivaux d'hier (la CMA et la plateforme pro-Bamako), mais également des notables et chefs de tribus se sont réunis à Anéfis, à une centaine de kilomètres au sud de Kidal. A l'issue de la rencontre qui s'est achevée ce jeudi, tout le monde déclare avoir fait la paix.

Ce sont des négociations directes, sans intermédiaire, qui se sont déroulées dans la localité d’Anéfis, dans le nord du Mali. Les groupes armés rivaux d’hier ont donc fait la paix.

« On a abouti vraiment au règlement de tous les problèmes qui existent entre nous avec la libre circulation des personnes et des biens, avec tous les arrangements sécuritaires nécessaires pour qu’ensemble on se côtoie dans notre grand Nord Mali, se félicite Azaz ag Louda, élu de la région de Gao et membre de la plateforme composée de groupes armés loyalistes. Et le tout inch’allah, servira à consolider le processus de paix. »

Les différends réglés

Sentiment partagé chez les rebelles de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA). « Oui, on peut dire que tous les différends sont réglés, confirme Boubacar Ould Hamadi, désigné pour parler à la presse après la rencontre. Après nous avons procédé à l’échange de prisonniers. Nous avons décidé de mettre en place des caravanes de sensibilisation pour expliquer aux populations le processus de paix que nous avons fait ici. »

Peut-être sommes-nous à un tournant de la crise malienne. Surtout que ce ne sont pas seulement les groupes armés qui ont fait la paix. Mais aussi différentes communautés qui s’entretuaient.