Ethiopie: quatre blogueurs libérés après un an et demi de prison

La visite de Barack Obama en Ethiopie à l'été 2015 a probablement pesé dans la balance pour la libération des blogueurs. Ici, Barack Obama aux côtés du Premier ministre éthiopien Hailemariam Desalegn, le 27 juillet 2015 à Addis-Abeba.
© REUTERS/Jonathan Ernst

Quatre blogueurs et journalistes éthiopiens du collectif Zone9 emprisonnés depuis un an et demi ont été acquittés ce vendredi 16 octobre des accusations de terrorisme par la Cour fédérale d'Addis Abeba. L'arrestation de ces blogueurs avait fait grand bruit et jeté un froid entre l'Ethiopie et ses alliés américains et européens.

Il aura fallu 539 jours, 38 audiences et sans doute aussi la visite de Barack Obama l'été dernier en Ethiopie pour que les blogueurs arrêtés l'an dernier soient acquittés et blanchi des accusations de « terrorisme ». Pour leur avocat, Ameha Mekonnen, ces poursuites n'avaient aucune raison d'être.

« Les preuves présentées étaient trop faibles pour prouver une intention de commettre des actes terroristes, assure-t-il. Et la Cour a justement estimé que leurs écrits relèvent de la liberté d'expression. »

Les blogueurs de Zone9 étaient devenus très populaires sur les réseaux sociaux en Ethiopie pour leurs écrits sur la répression politique ou la corruption.

L'un d'entre eux, Befekadu Hailu reste toutefois en prison. Il n'est plus accusé de terrorisme, mais d'incitation à la violence pour ses articles antigouvernementaux.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.