Republier
RDC

RDC: Kinshasa lève l'interdiction du documentaire sur le Dr Mukwege

D'abord interdit par le gouvernement de la RDC, le film consacré au travail du Dr Mukwege a finalement été diffusé dans le pays lundi 19 octobre.
© AFP PHOTO/Emmanuel Dunand

Le gouvernement autorise finalement la diffusion du film L'Homme qui répare les femmes, consacré à l'œuvre du célèbre chirurgien congolais Denis Mukwege qui vient en aide aux femmes violées dans l'est de la République démocratique du Congo. Réalisé par le cinéaste belge Thierry Michel et sa compatriote journaliste Colette Braeckman, le film a reçu plusieurs prix internationaux, mais il était jusque-là interdit de diffusion en RDC.

L'Homme qui répare les femmes devait être projeté à l'Institut français de Kinshasa. Mais le gouvernement avait interdit sa diffusion, arguant que ce documentaire témoignait d'une « volonté manifeste de nuire » à l'armée congolaise et de « salir » son image. Le porte-parole du gouvernement avait alors accusé le cinéaste belge Thierry Michel, auteur de plusieurs films sur le Congo, de faire mentir dans son commentaire, les témoignages de personnes apparaissant à l'écran.

Aujourd'hui la réaction de Thierry Michel est plutôt ironique. « La veille de la présentation du film aux Nations unies, les lumières du Saint-Esprit ont éclairé la décision du ministre Lambert Mendé. C’est une chose évidemment très étonnante qu’on ait accepté le film dans un premier temps, interdit après pour le réaccepté finalement. On peut peut-être aussi remercier le ministre de la Communication d’avoir donné à ce film une ampleur internationale par cette censure, qu’il n’aurait peut-être pas eu sans cette censure. »

Pour motiver sa décision, Lambert Mendé, ministre de la Communication et des médias, également porte-parole du gouvernement, relève l' « utilité » du film, au delà de la traduction qui était litigieuse, estime-t-il. « Nous avions un problème de mauvaise traduction des témoignages. Ces traductions-là nous posaient problème. Nous voulons que le monde entier connaisse le calvaire de nos sœurs qui sont à l’est, les efforts qui sont faits aussi bien par le docteur Mukwege que par les Forces armées de la République », assure le ministre.

Et pour sa première diffusion, le film était programmé lundi soir, le 19 octobre, à la télévision nationale.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.