Côte d'Ivoire: 55% seulement des cartes d'électeurs ont été retirées

Photo d'archive : A Bouaké, des Ivoiriens attendent pour récupérer leur carte d'électeur, le 27 octobre 2010.
© AFP PHOTO / SIA KAMBOU

A deux jours du premier tour de l'élection présidentielle en Côte d'Ivoire, selon la commission électorale, 55% seulement des cartes d'électeurs ont été retirées. Et les situations sont très contrastées d'une région à l'autre avec notamment de plus faibles taux de retrait à Abidjan, la capitale économique.

Il va falloir encore attendre pour avoir la cartographie exacte de la distribution des cartes d’électeurs, mais pour Sourou Koné, premier vice-président de la Commission électorale indépendante (CEI), ce chiffre de 55% n'est ni une déception, ni une surprise. « On n’est pas du tout surpris, explique-t-il. Car de toute façon, nos électeurs savent que le jour du scrutin, ils peuvent trouver leur carte d’électeur dans leur bureau de vote. »

Pour le premier vice-président de la commission électorale, il n'y a pas eu de problèmes dans la campagne de sensibilisation. Ce n'est pas l'avis de Drissa Soulama, en charge du suivi du processus électoral au sein de la plateforme de la société civile Poeci. « Les gens peuvent ne pas avoir envie de voter, mais nous savons aussi que par le passé les organisations de la société civile avaient été associées à la sensibilisation pour le retrait des cartes d’électeurs, fait-t-il remarquer. Mais cette année, cela n’a pas été fait. Donc il n’y a pas un engouement pour le retrait des cartes d’électeurs car les électeurs ne sont pas sensibilisés. » 

Drissa Soulama rappelle également qu'il est toujours possible de retirer sa carte d'électeur le jour du vote.