Republier
Niger

Niger: Amadou Boubacar Cissé, candidat à la présidentielle de 2016

Amadou Boubacar Cissé, en 2010.
© AFP PHOTO/ SIA KAMBOU

Au Niger, un nouveau candidat vient de se déclarer pour la présidentielle de 2016. Il s'agit de Amadou Boubacar Cissé. Il a été investi cette semaine par son parti Union pour la démocratie et la République (UDR-Tabbat). Pourtant limogé de son poste de ministre d'Etat du Plan le 3 septembre dernier, il se réclame toujours de la Mouvance pour la renaissance du Niger, coalition qui a porté Mahamadou Issoufou au pouvoir.

Candidat malheureux à la présidentielle de 2011, Amadou Boubacar Cissé fait partie de la Mouvance pour la renaissance du Niger (MRN) qui a porté Mahamadou Issoufou au pouvoir au deuxième tour de la même année.

Cela a valu à Amadou Boubacar Cissé d’occuper le prestigieux poste de ministre d’Etat du Plan et de l’aménagement du territoire national, poste qu’il a perdu depuis le 3 septembre dernier.

Une décision surprise

Une décision qui a surpris ses sympathisants puisqu’aucune explication n’a filtré sur les raisons profondes de ce limogeage, que lui-même se refuse de commenter, même à la question de savoir si ce serait lié à son intention, aujourd’hui confirmée, de se porter candidat à la présidentielle de 2016.

Mais jusqu’à cette date, l’UDR-Tabbat et son président continuent de se réclamer de la Mouvance pour la renaissance du Niger, majorité au pouvoir.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.