L'Afrique du Sud, partenaire économique de choix de l'Inde

L'Afrique du Sud figure parmi les pays avec lesquels l'Inde entretient de très bonnes relations.
© AFP/PRAKASH SINGH

Le sommet Inde-Afrique s’est ouvert lundi à New Delhi.Vingt chefs d’Etat africains y sont présents. Lors de ce sommet, il sera question de coopération politique, mais surtout économique. Avec une croissance autour de 8 %, l’Inde a besoin de sécuriser ses approvisionnements en énergie et en ressources minérales. Parmi les pays avec lesquels l’Inde entretient de bonnes relations figure l’Afrique du Sud.

L’Inde et l’Afrique du Sud maintiennent des relations historiques - Mahatma Gandhi y a passé plus de vingt ans - mais également des relations économiques. Certes, la présence indienne en Afrique du Sud n’est pas celle de la Chine mais les échanges bilatéraux entre New Delhi et Pretoria s’élèvent tout de même à plus de 10 milliards d’euros par an.

Avec une croissance économique forte, New Delhi a besoin des ressources naturelles sud-africaines comme l’or, le cuivre et surtout le charbon. New Dehli est d’ailleurs en discussion pour acheter des mines de charbons en Afrique du Sud afin d’alimenter son industrie de l’acier.

Des relations équilibrées

Elizabeth Sidiropoulos, de l’Institut sud-africain des relations internationales, souligne que les investissements indiens sont également importants en Afrique du Sud, même s’ils sont plus discrets que ceux de la Chine. « Les grosses sociétés indiennes en Afrique du Sud sont par exemple Tata, présente dans de nombreux secteurs comme le transport, les télécoms et les services hôteliers. Sont également présents des sociétés comme Mahindra ou bien des groupes pharmaceutiques comme Ranbaxy, Siplus. L’Afrique du Sud reste un marché important grâce à son secteur financier développé et à la facilité avec laquelle on y fait du commerce. Comparé à l’Inde et à de nombreux pays africains, l’Afrique du Sud est un marché très attractif », analyse-t-elle.

Pour Elizabeth Sidiropoulos, les échanges commerciaux entre les deux pays sont également relativement équilibrés. L’Afrique du Sud est présente en Inde, notamment dans le secteur bancaire, dans la distribution de boissons et dans la rénovation des aéroports.

Aux yeux de Pretoria, New Delhi est vu comme un partenaire probablement moins imposant que la Chine.