Côte d’Ivoire: les chantiers d’Alassane Ouattara

Des partisans du président Alassane Ouattara lors de son arrivée à Daloa, en Côte d’Ivoire, le 27 septembre 2015.
© AFP PHOTO / ISSOUF SANOGO

Le président ivoirien Alassane Ouattara a été réélu ce dimanche 25 octobre dès le premier tour de l'élection présidentielle pour une deuxième mandature alors que les attentes de la population sont de plus en plus grandes. Quelles devront-être les priorités de ce second mandat ?

Au lendemain de sa réélection à la tête de la Côte d'Ivoire, le président ivoirien doit se tenir prêt à faire face aux nombreuses attentes des Ivoiriens, car, si sur le plan économique, le président ivoirien a mené un travail important, il existe des chantiers sur lesquels il sera plus particulièrement attendu.

Dans un premier temps, le chef de l'Etat devra se pencher sur l'épineuse question de la réconciliation. Il est d'ailleurs beaucoup critiqué de ne pas faire assez pour rassembler les Ivoiriens. L'opposition l'accuse d'appliquer une justice partiale qui ne favorise pas le rapprochement entre les fils de la Côte d'Ivoire.

L'autre terrain sur lequel il devra s'investir, c'est la transparence dans la gestion des affaires de l'Etat en vue de lutter plus efficacement contre la corruption. Là-dessus, Alassane Ouattara a promis d’être un peu plus sévère.

Les chantiers sont nombreux, toutefois, le président ivoirien a annoncé quelques orientations de cette mandature, notamment un changement de Constitution dès l'année prochaine, après la tenue d'un référendum.

Les populations, elles, espèrent pouvoir ressentir un peu plus les effets de la croissance économique du pays dans leur quotidien.