Burkina: nuit d'hommage aux victimes de la révolution d'octobre 2014

Une cérémonie a eu lieu le 1er novembre 2015 pour célébrer le premier anniversaire de la chute de l'ex-président Blaise Compaoré, à Ougadougou.
© AFP PHOTO / AHMED OUOBA

Avec leurs voix et leurs instruments, les artistes musiciens ont rendu hommage aux martyrs ce dimanche au Burkina Faso. A l'occasion de la clôture de la commémoration du premier anniversaire de l'insurrection populaire d’octobre 2014 qui a conduit à la chute du régime de Blaise Compaoré, tous les intervenants à cette nuit ont souhaité que ce sacrifice ne soit pas vain.

Au cours de cette nuit consacrée aux martyrs de l'insurrection et de la résistance populaires d'octobre 2014, Mgr Paul Ouedraogo, le président de la Commission de la réconciliation nationale a adressé un message aux Burkinabè. « Si le Burkina Faso ne met pas fin à la violence, c’est la violence qui mettra fin au Burkina Faso, a-t-il mis en garde. Dieu nous en garde. »

Après avoir combattu pendant une vingtaine d'années le pouvoir, l'ancien président Blaise Compaoré, l'artiste musicien Zêdess a composé une chanson en hommage à tous les martyrs. « J’aurais souhaité n’avoir pas écrit ce genre de chanson, confie-t-il. Il n’y a aucune fierté à écrire ce genre de chanson. C’est tout à fait naturel qu’on leur rende hommage et c’est ce que j’essaie de faire à travers cet hymne aux martyrs. »

Les familles des victimes de l'insurrection populaire et du coup d'Etat ont remis le drapeau national au Premier ministre Isaac Zida. « C’est un appel à défendre les valeurs que leurs filles et leurs fils ont défendu et [qui] sont tombés sur le champ de bataille, explique-t-il. Donc nous en tant que gouvernement, nous ferons notre pas, parce qu’ils ne font pas que ces personnes qui sont décédées soient décédées pour rien. »

Les organisations de la société civile ont demandé au chef du gouvernement de tout mettre en œuvre pour que cette place de la Nation retrouve de façon officielle son nom d'origine : place de la Révolution.

Ecoutez l'ambiance de cette nuit de concerts
01-11-2015 - Par Yaya Boudani